Les marchés sont attendus stables en cette première séance de la semaine

L’indice boursier parisien CAC40 a clôturé vendredi à 4569,66 points (-0,29%) dans des volumes d’échange modérés de 2,9 milliards d’euros.

Les marchés sont attendus stables en cette première séance de la semaine

Sur la semaine, cela ramène la performance de l’indice à +1,66%. Les autres indices européens ont pris la même direction, le DAX30 a ainsi reculé de 0,60%, le FTSE100 de 1,11% et l’Eurostoxx50 a baissé de -0,34%.

À Wall Street, les indices américains ont terminé la semaine avec une séance disparate : le S&P 500 a clôturé à l’équilibre (+0,00% à 2091,587 points), tandis que le Dow Jones a progressé de 0,12% et le Nasdaq Composite a reculé de -0,80%.

La séance de vendredi était calme, aucun indicateur américain important n’était prévu et ce sont les résultats des entreprises technologiques qui ont déçu les investisseurs. Microsoft a par exemple reculé de plus de 7% sur la journée.

Cette semaine, les déclarations des représentants de la FED et de la BoJ vont rythmer les marchés, tout comme les très nombreuses publications de résultats d’entreprises américaines. À l’heure actuelle les analystes tablent sur une baisse de 7,1% des bénéfices des sociétés du S&P500 au premier trimestre.

Aujourd’hui, la séance sera focalisée sur l’IFO Allemand du climat des affaires, seule statistique économique marquante pour la journée.

Pour les secteurs en Europe, les plus fortes hausses, très modérées, ont été réalisées par le Pétrole et le Gaz (+0,35%) et par les Banques (+0,28%). Du côté des baisses, l’Automobile a reculé de 2,15% plombé par les valeurs allemandes principalement, suivi par le secteur Immobilier (-0,96%) et par l’Alimentaire (-0,92%).

Les changements de recommandation des analystes étaient les suivantes.

Kering a vu son cours cible par Bernstein abaissé de 190 à 185 dollars. Le titre a perdu 5,37% sur la séance.

La Société Générale a relevé son objectif sur Renault de 98 à 105 euros, et reste à l’achat. Le cours de l’action a reculé de -0,42% vendredi.

Sur Schneider Electric, Morgan Stanley a relevé son objectif de cours de 62 à 65 euros, et la Société Générale a modifié le sien de 60 à 68 euros.

Pernod Ricard a vu l’avis d’HSBC dégradé d’« acheter » à « conserver », la banque britannique a passé son objectif à 103 euros contre 112 euros auparavant. UBS a fait de même en abaissant sa cible de 106 à 102 euros.

La banque d’investissement américaine Goldman Sachs a ajouté Veolia à sa liste de conviction et a relevé son cours cible de 25,9 à 28 euros. Aussi, la banque a abaissé son objectif sur Engie à 16,9 euros.

Sur le marché des changes, l’euro a légèrement progressé face au dollar (+0,14%) après trois séances de baisse marquée, terminant la semaine à 1,1231$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.