Stabilisation après la chute de mardi

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé à l’équilibre (+0,10% à 4.432,83 points) dans un volume d'échanges étoffé de 4,3 milliards d'euros.

Stabilisation après la chute de mardi

Après une petite hésitation à l'ouverture, la cote parisienne a monté profitant d'un rebond essentiellement technique sans récupérer toutefois l'important terrain perdu la veille.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a pris 0,44% et celle de Londres 1,62%. Par ailleurs l'Eurostoxx a gagné 0,13%.

Côté statistiques, les investisseurs ne se sont pas laissés de nouveau emporter par les chiffres de l'activité manufacturière chinoise qui s'est encore lourdement contractée en septembre.

En Europe, la surprise est venue du côté du PMI français en septembre, en effet l'activité du secteur privé a continué de croître pour le huitième mois consécutif avec un PMI à 51,4 points contre 50,2 en août.

La zone euro a connu pour sa part un léger ralentissement de la croissance de l'activité privée en septembre, qui reste cependant solide sur l'ensemble du trimestre.

La séance fut marquée également par le discours du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, auditionné par les députés européens et qui s'est employé à rassurer en affirmant ne "pas voir de risques majeurs pour la stabilité financière se matérialiser à l'heure actuelle".

Par ailleurs, l'effet du scandale Volkswagen s'est un peu atténué, après avoir sérieusement troublé les marchés européens mardi. Hier, juste avant la clôture des Bourses européennes, le patron du géant automobile allemand, Martin Winterkorn, a annoncé sa démission.

Aux Etats-Unis, Wall Street a fini en légère baisse mercredi, le Dow Jones a cédé 0,31% à 16.279,89 points, le Nasdaq perd 0,08% à 4.752,74 points et l'indice S&P 500 a reculé de 0,20% à 1.938,76 points.

Du coté des valeurs en Europe, les déboires du groupe allemand ont continué néanmoins à faire souffrir ses concurrents français, Peugeot reculant de 2,56% à 13,50 euros et Renault de 2,33% à 65,00 euros.

Les titres ont pâti également d'un abaissement de recommandation sur le secteur automobile à "neutre" contre "surpondérer" auparavant par les analystes de Société Générale-CIB.

Les sous-traitants Plastic Omnium (+3,17% à 20,86 euros), Faurecia (+2,38% à 28,23 euros) et Montupet (+10,26% à 57,17 euros) ont par contre tiré leur épingle du jeu.

Total a pris pour sa part 2,18% à 40,63 euros après avoir annoncé qu'il allait amplifier son programme de réduction de coûts et baisser davantage ses investissements pour affronter la chute des cours du pétrole et préserver son dividende, à l'occasion d'une journée investisseurs à Londres.

Alcatel-Lucent a gagné 1,75% à 3,20 euros. L'équipementier finlandais en télécoms Nokia a confirmé ses engagements vis-à-vis de l'emploi et de l'activité en France, dans le cadre du projet de rachat de son concurrent franco-américain qu'il compte boucler début 2016.

Orpea (+4,51% à 71,44 euros) a profité d'une hausse de son bénéfice net au premier semestre.

Alten (+5,10% à 46,60 euros) a bénéficié d'un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par Société Générale.

Sur le marché des changes, l'euro remontait face au dollar, bénéficiant du calme du président de la BCE, Mario Draghi. Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,1180 dollar, contre 1,1132 dollar mardi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.