Brexit : quelle suite ?

Alors que les marchés financiers et les politiciens réagissent à la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, beaucoup d’incertitudes vont entourer les marchés dans les prochains jours. La procédure de sortie de l’UE sera longue et les modalités feront l’objet d’une négociation difficile. Voici ce que nous savons sur la procédure à suivre.

Brexit : quelle suite ?

Dans les prochains jours, on s’attend à de fortes réactions politiques face à la décision du Royaume-Uni. Les déclarations du Premier ministre britannique David Cameron, des dirigeants européens, des ministres des Finances et des banquiers centraux seront très attendues. Elles seront suivies d’une forte volatilité sur les marchés financiers. Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney ainsi que ses homologues seront certainement des acteurs clés et tenteront d'amortir le choc.

La réaction de l’Europe pourrait être critique quant au déroulement des prochains jours. Si les choses se compliquent, la sortie et les négociations sur de futurs accords commerciaux risquent d’être beaucoup plus difficiles. Ce n’est pas non plus une tâche facile pour les dirigeants de l'Union européenne, dont beaucoup sont confrontés à des défis croissants de partis populistes appelant leur propre pays à organiser des référendums.

David Cameron avait annoncé qu'il lancerait le processus de « sortie » en activant l'article 50 du traité de Lisbonne de 2009 sans tarder. Cependant, ceci n’est que le début d’une longue procédure. La sortie devra être négociée avec le reste de l'Union européenne, un processus devrait s’achever dans les deux ans à venir. L'activation de l'article 50 pourrait également être retardée pendant que les premières discussions ont lieu sur un nouvel accord, selon des militants du camp des « Leave ».

Si tout se passe comme prévu, le Royaume-Uni sortira de l’UE à l'été 2018. Mais ce n’est pas si simple. Le Royaume-Uni pourrait ne pas avoir encore négocié un nouvel accord d’ici là. Cela pourrait prendre des années. Le camp du « Brexit » a déclaré qu'il souhaitait terminer les débats sur un nouvel accord commercial entre le Royaume-Uni et l'UE d'ici 2020.

Tout sera un peu plus clair dans les jours et semaines à venir mais pour l'instant il est certain que le Royaume-Uni a fait un pas dans l'inconnu avec des années de négociations difficiles devant lui.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.