Le CAC baisse de nouveau avec les PMI européens

La Bourse de Paris s’est de nouveau repliée lundi handicapée par la publication d’indicateurs décevants en zone euro.

Le CAC baisse de nouveau avec les PMI européens

L'indice CAC 40 a perdu 0,57 % à 4 515,57 points, dans un volume d'échanges modéré de 2,8 milliards d'euros. Le DAX a reculé de 0,66% à 9 920,92 points et le FTSE 100, 0,36 % à 6 800,56 points.

Après avoir ouvert en baisse, le marché s’est affaissé pour passer momentanément sous le niveau des 4 500 points avant de rebondir à mi-matinée et dès lors, naviguer jusqu’à la clôture dans une fourchette d’une vingtaine de points.

Les bonnes nouvelles en provenance d’Asie avec un indice manufacturier chinois à son plus haut sur 7 mois n’ont pas profité aux investisseurs européens et français hier. Dès l’ouverture du marché parisien, l’annonce d’un PMI industriel français en fort recul a nettement refroidi l’humeur des investisseurs. Le PMI industriel français est ressorti à 48 points contre 49,3 points en mai, toujours au-dessous de la barre des 50 points qui sépare les phases de croissance des phases de récession.

Puis, ce sont les indices PMI de l’Allemagne et de la zone euro qui sont venus peser sur la tendance. Outre-Rhin, l’indice Markit composite est ressorti à 54,2 en juin contre 55,6 en mai. L'indice des services a reculé à 54,8 contre 56,0 en mai et un consensus de 55,7, tandis que l'indice manufacturier est resté quasi stable à 52,4 contre 52,3 pour un consensus de 52,5. En zone euro, l'activité privée a ralenti en juin pour le deuxième mois d’affilé confirmant, selon les analystes de Markit, un essoufflement de la reprise.

Outre-Atlantique, la hausse plus forte que prévu des ventes de logements anciens en mai n’a pas modifié la tendance de la journée.

Wall Street a terminé quasiment inchangé après avoir atteint de nouveaux sommets vendredi. Le Dow Jones a cédé 0,06% 16 937,26 points, le S&P 500 0,01 % à 1 962,61 points alors que le Nasdaq grignotait 0,01 % à 4 368,88 points.

Parmi les valeurs françaises, Alstom a perdu 4,11% à 26,85 euros, dans la foulée de la validation de l'offre d'alliance avec General Electric et l'accord obtenu avec Bouygues, permettant à l'Etat d'entrer au capital.

L'action EDF a reculé de 2,88 % à 23,47 euros. Manuel Valls est revenu sur les déclarations de la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal qui avait annoncé jeudi un gel des tarifs de l'électricité en août. Le premier Ministre a indiqué qu'il y aurait à l'automne 2014 une hausse du prix de l'électricité d'une « ampleur plus faible que 5% ». En trois séances, le groupe a perdu 12 %.

BNP Paribas a abandonné 0,45% à 50,96 euros.  Selon le Wall Street Journal, la banque et la justice américaine seraient proches d'un accord sur le paiement d'une amende de huit à neuf milliards de dollars.

Valeo a baissé de 1,20% à 99,49 euros pour son entrée au CAC 40.

Enfin, Euronext a chuté de 4,90 % à 18,64 euros après une recommandation à « vendre » avec un objectif de cours de 17 euros par UBS.

L’Euro est resté stable à 1,3604 dollar de même que l’or à 1 317,49 dollars l’once. Le WTI, échéance août 2014, a reculé à 105,67 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.