Le CAC prend quelques bénéfices après son plus haut de l'année

La Bourse de Paris évoluait en baisse mercredi matin, prenant quelques bénéfices après avoir atteint son plus haut de l'année hier.

À mi-séance, le CAC 40 reculait de 0,81 % à 4 261,04 points, le DAX de 0,41% à 8910,73 points et le FTSE 100, de 0,47% à 6604,16 points.

Fort de la clôture en hausse de Wall Street hier soir après des chiffres mitigés de l'emploi pour le mois de septembre aux Etats-Unis qui laissent espérer un maintien de la politique ultra-accommodante de la FED. Les investisseurs profitaient de la publication de résultats d'entreprises pour procéder à quelques ajustements de stratégies et engranger quelques bénéfices ce matin.

En outre, la place parisienne a été affectée quelque peu par la baisse des bourses asiatiques suite à des rumeurs qui ont fait état de hausse de provisions pour créances douteuses de la part des quatre plus grandes banques chinoises. Au cours du premier semestre 2013, elles ont multiplié par trois la valeur des crédits considérés comme perdus sur la période traduisant dans les chiffres la dégradation de la situation financière en Chine, qui voit certaines entreprises rencontrer des difficultés pour rembourser leurs dettes.

Du côté des valeurs françaises, les banques se repliaient de 1,99 % en moyenne suite à la décision de la BCE d'appliquer des critères plus stricts pour évaluer la santé des banques sous sa prochaine supervision et aux informations relatives aux « difficultés » des banques chinoises. Dans le détail, Crédit Agricole perdait 2,51 % à 8,894 euros, Société Générale 2,35% à 40,73 euros, BNP Paribas 2,16 % à 53,01 euros et l'action Natixis, 0,96% à 3,906 euros.

PSA Peugeot Citroën s'adjugeait 2,98 % à 10,71 euros malgré la baisse de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

Bic bondissait de 5,61 % à 89,27 euros malgré un bénéfice net en baisse au troisième trimestre mais avec des perspectives favorables.

L'action Orange reculait de 5,12 % à 10,105 euros après l'annonce d'une baisse de 5,5% de son chiffre d'affaires trimestriel.

STMicroelectronics chutait lourdement de 6,59 % à 5,952 euros après des résultats mitigés suivant l'expression même employée par le management même si le groupe a réussi à réduire ses pertes dans un environnement peu favorable.

Faurecia reculait de 4,38 % à 22,03 euros après un chiffre d'affaires quasi-stable  pour le troisième trimestre. La société a en outre confirmé ses objectifs pour l'exercice 2013.

Biomerieux gagnait 2,85 % à 74 euros avec un chiffre d'affaires en hausse au troisième trimestre et le maintien de son objectif d'une croissance de ses ventes pour 2013.

Gécina reculait de 0,59 % à 98,12 euros malgré l'annonce d'un résultat net en hausse de 2,1 %.

L'Euro reculait légèrement à 1,3754 $. L'or se repliait à 1 332,77 $ l'once et le Brent, échéance décembre 2013 à 109, 20 $ le baril.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.