Les annonces de la Banque Centrale Européenne tirent les marchés vers le haut

La Bourse de Paris a terminé en nette hausse (+1,52%) à 4.552,80 points signant une sixième séance de hausse consécutive et au-dessus des 4.500 points pour la première fois depuis juin dernier.

Les annonces de la Banque Centrale Européenne tirent les marchés vers le haut

Le volume d'échanges a été très étoffé, 6,2 milliards d'euros, les investisseurs saluant le vaste programme de rachats d'actifs annoncé par la Banque centrale européenne.

En effet, le marché parisien a accueilli favorablement les annonces du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, après avoir toutefois connu un regain de volatilité pendant sa conférence de presse.

La BCE va racheter jusqu'à 60 milliards d'euros de dette publique et privée par mois entre mars 2015 et septembre 2016, afin de lutter contre les risques de déflation en zone euro.

Elle a décidé de frapper fort et de s'aligner sur les autres grandes banques centrales aux Etats-Unis, au Japon et en Grande-Bretagne.

Outre-Atlantique, Wall Street a fini en nette hausse jeudi: le Dow Jones a pris 1,48%, le Nasdaq 1,78 et l'indice élargi S&P 500 a avancé de 1,53% à 2.063,15 points.

Parmi les valeurs, le spécialiste de la distribution en ligne eBay, qui a publié un chiffre d'affaires conforme aux attentes pour l'an dernier et a surtout annoncé près de 2.500 suppressions d'emplois, a gagné 7,05% à 57,15 dollars.

Par ailleurs, la compagnie Southwest Airlines a elle bondi de 8,42% à 45,35 dollars, après avoir publié un bénéfice en hausse de plus de 70%, là aussi pour 2014.

En Europe, les banques ont largement profité des annonces de la BCE. BNP Paribas a pris 2,34% à 49,40 euros, Crédit Agricole 3,44% à 11,43 euros et Société Générale 3,72% à 38,08 euros.

Plusieurs valeurs dépendantes de la conjoncture ont été recherchées, à l'image de Saint-Gobain (+5,11% à 37,98 euros), Renault (+3,78% à 67,52 euros), Alcatel-Lucent (+5,09% à 2,99 euros) et Bouygues (+3,14% à 31,87 euros).

Sur le marché des changes, l'euro s'enfonçait jeudi à des niveaux inédits depuis plus de 11 ans face au billet vert, sous le seuil de 1,14 dollar. Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1359 dollar, contre 1,1607 dollar à la même heure. La monnaie a même chuté jusqu'à 1,1316 dollar peu après 21H00 GMT jeudi, à son niveau le plus bas depuis le 19 septembre 2003.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.