Les opérateurs ne cédent pas à la panique après la FED

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a débuté la semaine en belle hausse +1,09% à 4.585,50 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,3 milliards d'euros.

Les opérateurs ne cédent pas à la panique après la FED

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a gagné 0,33% et celle de Londres à l'équilibre (+0,08%). Par ailleurs l'Eurostoxx a pris 0,87%.

La Bourse de Paris a ouvert en légère hausse et n'a eu de cesse de gagner en vigueur dans une séance par ailleurs pauvre en indicateurs de premier plan.

Les marchés digèrent les déclarations de la présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen. Car plus que le statu quo monétaire, c'est surtout le discours anxiogène au sujet de la Chine et des pays émergents qui a perturbé les places financières.

La victoire du Premier ministre grec sortant, Alexis Tsipras, aux législatives dimanche est passé au second plan, tout comme l'abaissement vendredi par l'agence de notation Moody's de la note de la France ou le seul indicateur notable du jour, à savoir les reventes de logements aux États-Unis qui ont chuté plus fort que prévu en août.

Du côté des valeurs, le secteur automobile a en effet souffert nettement à l'image de Faurecia (-3,47% à 30,06 euros), Peugeot (-2,54% à 15,19 euros), Renault (-3,18% à 71,65 euros) ou Michelin (-1,19% à 83,10 euros) alors que l'allemand Volkswagen a plongé à la Bourse de Francfort après la révélation d'une tricherie sur les contrôles antipollution aux États-Unis.

EDF (+0,21% à 16,92 euros) a profité en revanche de l'annonce par le gouvernement britannique d'une garantie de 2 milliards de livres (2,7 milliards d'euros) au projet de centrale nucléaire équipée de réacteurs EPR d'Hinkley Point C en Angleterre, mené par le groupe.

Engie (+0,77% à 15,09 euros) a bénéficié pour sa part de la signature d'un nouvel accord de coopération avec le chinois Chongqing Energy Investment Group afin de promouvoir et développer des projets de distribution d'énergie en Chine.

Alcatel-Lucent (+1,87% à 3,21 euros) a été soutenu par un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par les analystes de Deutsche Bank.

Suez Environnement a fini à l'équilibre (+0,09% à 16,30 euros). Le groupe a fait part du rachat des 40% de parts détenus par Sembcorp dans leur coentreprise de traitement des déchets en Australie, Sembsita Pacific, pour 485 millions de dollars australiens (307 millions d'euros).

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.