Rebond des places européennes à mi-séance

La Bourse de Paris rebondit nettement ce mardi, effaçant l’essentiel de ses pertes de la veille grâce aux avancées accomplies dans le cadre de l’enquête sur la destruction du vol MH 17.

Rebond des places européennes à mi-séance

Les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires de l’appareil aux experts malaisiens et annoncé la restitution d’environ 200 corps aux autorités néerlandaises.

A mi-séance, le Cac 40 gagne 0,89% à 4.343,05 points dans un volume d’échanges limité de 780 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le FTSE 100 londonien prend 0,73%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,85% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 1,04%. A Moscou, l’indice Micex rebondit de 1,73%. Le contrat future septembre sur indice Dow Jones s’inscrit en hausse de 0,22%.

Les investisseurs attendent les publications de résultats outre-Atlantique, dont l’essentiel est prévu avant l’ouverture de Wall Street. Sur le plan macroéconomique, deux statistiques américaines retiendront l’attention : les prix à la consommation de juin à 14h30, puis les ventes de logements anciens du même mois à 16h00.

A Paris, les valeurs cycliques comme Airbus (+2,39%), STMicroelectronics (+2,47%), ArcelorMittal gagne 1,27% à 11,19 euros, Peugeot 1,48% à 10,97 ou Lafarge (+1,15%) reprennent du poil de la bête après leurs difficultés des derniers jours.

Plus forte hausse du Cac 40, l'action Technip s’adjuge 2,75% à 76,90 euros à l’image de l’ensemble du secteur du pétrole et du gaz en Europe. L’indice sectoriel Pétrole et Gaz s’octroie du reste 1,88% à mi-séance.

Soitec grimpe de 3,17% après avoir annoncé un chiffre d'affaire en progression de 14,4% au premier semestre et déclaré tabler sur une forte progression du chiffre d'affaire de sa division électronique au second semestre.

A l’inverse, Publicis recule de 4,88% à 56 euros, après la parution de résultats semestriels marqués par un net ralentissement de la croissance organique au deuxième trimestre (+0,5%), contre une hausse de 3,3% au premier. Sur l’ensemble du premier semestre, la marge opérationnelle a reculé 13%, contre 13,7% sur la même période de l’an dernier.

L’euro perd 0,30% à 1.3482 dollar, l’or cède également 0,49% à 1 307 dollars l’once. En revanche, le Brent s’adjuge 0,66% à 108.39 dollars.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.