Les bourses européennes en hausse modérée avant l’ouverture

Sur la bourse de Paris, l’indice CAC 40 a gagné hier +0,61% à 4367,24 points, dans un volume d’échanges inférieur à la moyenne à 2,9 milliards d’euros.

Les bourses européennes en hausse modérée avant l’ouverture

Sur les autres marchés en Europe, la tendance était également dans le vert. Le DAX 30 a pris +0,54%, le FTSE 100 a progressé de +0,36% et l’indice global EuroStoxx50 a monté de +0,83%.

Aux Etats-Unis, les indices ont terminé légèrement dans le vert : le S&P500 a gagné +0,27%, le Nasdaq Composite a pris +0,14% tout comme le Dow Jones.

Hier, les nouvelles économiques étaient assez fournies en Europe. Nous avons eu pour le Japon l’indice d’activité toutes industries confondues qui est ressorti supérieur au consensus Bloomberg (+1,2%) à +1,3% en rythme mensuel. L’indice ZEW allemand sur le sentiment économique en Allemagne est ressorti à 19,2, bien meilleur que ce qu’attendait le consensus (4,8 selon Bloomberg). Les marchés semblent pourtant avoir ignoré ce chiffre. L’indice des prix à la consommation au Brésil a été publié à +0,4% pour mai (consensus Bloomberg à +0,51%).

À 15h00 Mario Draghi s’est exprimé face au Parlement Européen à Bruxelles après que la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe ait finalement déclaré qu’elle ne s’opposait pas au programme d’achat d’obligations. Le président de la Banque Centrale Européenne a ainsi défendu à nouveau le programme de l’institution monétaire, qui ajoutera à son arsenal le TLTRO II dès aujourd’hui. À 16h00, Janet Yellen s’est exprimée aux Etats-Unis face aux banques pour son bilan semestriel. Elle a ainsi évoqué une incertitude considérable sur les perspectives économiques avec une économie mondiale restant fragile. La Présidente de la Réserve Fédérale a conservé un ton et des propos prudents pour ce qui concerne une hausse de ses taux d’intérêts.

Aujourd’hui, le calendrier économique est léger : nous aurons à 13h00 aux Etats-Unis les demandes de prêts immobiliers de la Mortgage Bankers Association (MBA), précédemment enregistrées en repli de -2,4%. À 15h00 sera publié l’indice des prix immobiliers attendu en progression mensuelle pour avril de +0,6% (Bloomberg). À 16h00 pour la zone euro paraitra l’indice de confiance des consommateurs pour juin (consensus Bloomberg à -7,0 stable depuis la dernière publication). Au même moment aux Etats-Unis, les ventes de logements existants sont prévues en hausse de +1,8% pour mai à 5,55 millions de logements (Bloomberg). Janet Yellen communiquera de nouveau à 16h00 sur la politique monétaire de la Réserve Fédérale.

Sur les secteurs en Europe, la grande majorité était dans le vert. Les plus fortes progressions ont été enregistrées sur les foncières (+1,25%), les valeurs de l’assurance (+1,22%) et les banques (+1,18%). Trois secteurs étaient en baisse : les matériaux de base (-0,39%), les telecom (-0,31%) et l’automobile qui était stable (-0,08%).

Le palmarès du CAC 40 était le suivant : les sociétés Safran et Airbus Group ont mené la séance en prenant chacune +1,97%, suivies par Danone (+1,60%). Les plus fortes baisses ont été constatées sur Technip (-1,21%), Michelin (-0,84%) et Kering (-0,62%).

Les changements d’opinion des analystes de mardi ont concerné quatre titres.

Jefferies a commencé la couverture de Veolia, à l’achat et avec un objectif à 24 euros. Sur Suez, la banque d’investissement américaine a également débuté le suivi du titre avec un avis sur « conserver » et un cours cible à 15,50 euros.

Pour ce qui est de Bouygues, Kepler Cheuvreux est passé d’alléger à acheter.

Sur Derichebourg, prestataire de services aux entreprises, Louis Capital Markets est resté à « neutre » et a abaissé son cours cible de 0,10 euro, à 2,30 euros.

Sur le marché des changes, l’euro a perdu -0,62% face au dollar américain et valait 1,1240$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.