Les indices européens dispersés avant l’ouverture

Sur la bourse parisienne, l’indice phare CAC 40 a progressé hier de +1,15% à 4379,76 points dans un volume d’échanges toujours faible, à 2,4 milliards d’euros. L’indice a d’abord fortement progressé dans les deux premières heures de cotation, avant d’osciller lentement dans un intervalle de 20 points.

Les indices européens dispersés avant l’ouverture

Sur les autres places en Europe, le DAX 30 de Francfort a gagné +1,61%, le FTSE 100 de Londres a pris +0,47% et l’Eurostoxx 50 +1,22%.

Du côté des Etats-Unis, le S&P 500 a gagné +0,43% et le Dow Jones +0,19% ; tous deux marquent un nouveau record historique. Le Nasdaq Composite a pris +1,06%.

Hier, les prix à la production en Allemagne sont ressortis à -2,2% pour juin en glissement annuel (consensus Bloomberg à -2,4%). Au Royaume-Uni, les salaires moyens bonus compris ont été publiés à +2,3% (conforme au consensus) tandis que les demandes d’emploi pour juin sont parues à 400 (consensus Bloomberg à 3500). Aux Etats-Unis, les demandes de prêts hypothécaires selon la MBA ont reculé de -1,3% en rythme hebdomadaire tandis que les stocks de pétrole brut ont été publiés en baisse de -2,342 millions de barils contre -2,100 millions anticipés (Bloomberg). L’indice de confiance des consommateurs en zone euro est paru à -7,9 contre -8,0 attendu. Theresa May, nouveau Premier ministre britannique, a annoncé que le Royaume-Uni renonçait à la présidence de l’UE au second semestre 2017. La rencontre avec Angela Merkel a rappelé que la sortie du pays de l’UE ne se fera pas avant la fin de l’année.

Ce matin, il y aura à 8h45 pour la France l’indice du climat des affaires dans l’industrie manufacturière (consensus Bloomberg à 101), à 10h00 la balance commerciale pour l’Espagne à mai (précédemment à -0,64 Mds €).  Au Royaume-Uni à 10h30 paraîtra l’évolution des ventes au détail (automobile et carburants compris) anticipée à -0,6% pour juin selon Bloomberg.

Cet après-midi, la BCE indiquera si elle modifie ou non ses taux directeurs (à 13h45) qui sont actuellement à 0,00%. S’en suivra une conférence de presse de Mario Draghi à 14h30. À la même heure pour les Etats-Unis seront publiés le nombre d’inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus Bloomberg à 265k) ainsi que l’indice des perspectives économiques de la FED de Philadelphie (anticipations à 4,5). À 15h00 paraîtra l’indice des prix immobiliers aux Etats-Unis (consensus Bloomberg à +0,4% pour mai) et à 16h00 il y aura les ventes de logements existants aux Etats-Unis, anticipées à -0,9% en rythme mensuel pour juin.

Sur les indices sectoriels du Stoxx 600, seuls les valeurs des matériaux de base et du pétrole et du gaz étaient dans le rouge, en perdant respectivement -1,19% et -0,11%. Les hausses les plus fortes ont été observées sur les valeurs technologiques (+3,18%), l’automobile (+2,54%) et les banques (+1,63%).

Sur le palmarès du CAC 40, Cap Gemini était en tête en gagnant +4,90%, suivie par Klepierre (+3,09%) et Renault (+2,86%). Pour ce qui est des baisses les plus marquées, elles étaient faibles et ont été réalisées par Technip (-0,90%), Orange (-0,07%) et Air Liquide (-0,02%).

Du côté des changements d’opinion d’analystes, Berenberg a remonté son cours cible sur Biomérieux de 110 à 120 euros.

Sur Scor, Credit Suisse a abaissé son objectif de 2,50 euros, à 22,50 euros à présent.

Pour Ubisoft, Jefferies a remonté sa recommandation à « achat » avec un objectif de cours à 42 euros contre 35 auparavant.

Sur Air France-KLM, Société Générale est passé d’« achat » à « conserver » avec pour objectif 6,40 euros contre 8,50 précédemment. Pour Boiron, la banque française est passée de « conserver » à « achat ».

Pour ce qui est d’Orpea, Kepler Cheuvreux a relevé son avis de « conserver » à « achat » avec pour objectif 85 euros (76 précédemment). Bryan Garnier a remonté son cours cible de 79 à 85 euros sur le titre.

Sur Pierre et Vacances, Natixis a relevé son opinion de « neutre » à « achat » avec pour cible 50 euros.

Goldman Sachs a ajouté Klepierre dans sa liste de valeurs préférées et a, dans le même temps, revu son avis sur Mercialys à la baisse (« achat » à « conserver »).

Sur le marché des changes, l’euro a perdu -0,09% face au dollar américain et valait 1,1010$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.