Les marchés terminent en hausse grâce au pétrole

L’indice phare de la bourse de Paris CAC 40 a progressé de 0,56% hier à 4591,92 points dans des volumes d’échange moyens de 3,3 milliards d’euros.

Les marchés terminent en hausse grâce au pétrole

L’indice CAC 40 a d’abord ouvert en légère baisse avant de monter tout au long de la séance et clôturer sur les plus-hauts de 2016.

Les autres principaux indices boursiers européens ont également clôturé dans le vert, le DAX 30 progressant de 0,69% et le FTSE 100 terminant presque à l’équilibre (+0,08%). L’indice plus global Eurostoxx 50 a pris +1,07%.

À Wall Street, les indices ont terminé la journée en faible progression : +0,08% pour le S&P 500, +0,24% pour le Dow Jones et +0,16% sur le Nasdaq Composite.

Les hausses généralisées des indices ont été portées par un rebond des cours du pétrole, le baril de Brent ayant pris 4,02% et le WTI 4,03%.

Les stocks de pétrole aux Etats-Unis sont ressortis légèrement plus faibles que prévu (2,1 millions de barils contre 2,2 millions attendus) mais surtout en forte baisse par rapport à la semaine précédente (6,6 millions de barils), ce qui a alimenté la hausse des énergies.

Également, les bons résultats des entreprises en Europe, et la progression du secteur bancaire ont pesé positivement sur les cours de mercredi.

La journée d’aujourd’hui va être animée en statistiques et nouvelles économiques. Les investisseurs attendent notamment la conférence de presse de la BCE qui devrait préciser les futures interventions de la banque centrale.

Également, les chiffres les plus importants de la journée sont les ventes au détail mensuelles en Allemagne et les inscriptions au chômage aux Etats-Unis.

Pour les secteurs, la hausse n’a pas fait l’unanimité puisque les secteurs de la Technologie et des Télécommunications ont respectivement perdu 0,65% et 0,36%. Du côté des hausses, les plus fortes sont réalisées par les Sociétés financières (+1,36%) et les Matériaux de base (+1,19%).

Pour ce qui est des valeurs, Accor (+5,25%), BNP Paribas (+2,6%) et Société Générale (+2,57%) signent les plus fortes hausses, contre Cap Gemini qui a reculé de 2,05% et Nokia qui a perdu 1,84% sur la séance.

Les principaux changements de recommandation des analystes étaient les suivants ce mercredi.

Sur L’Oréal, c’est au tour de la Société Générale de modifier son avis, passant de « Achat » à « Neutre » mais en remontant son objectif de cours de 170 à 180 euros. Le cours de l’action a reculé de 0,24% mercredi.

BNP Paribas a vu son objectif de cours par Natixis abaissé à 57,30 euros, contre 61,70 précédemment. Le titre a progressé de 2,60%.

Goldman Sachs reste à la vente sur Danone, mais revoit son cours cible de 51 à 52 euros. L’action du groupe était stable mercredi, clôturant à +0,17%.

ArcelorMittal a vu l’opinion de la banque américaine Jefferies passer de « conserver » à « achat » avec un objectif de cours fortement revu à la hausse (6,25 euros contre 4 euros précédemment).

Sur Publicis, Barclays change son cours cible à 77 euros et BNP Paribas porte le sien à 63 euros.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar a reculé de 0,49% à 1,1302$ à 23h00, effaçant sa progression de la veille.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.