Le CAC attend les minutes de la FED

La Bourse de Paris s'affichait en légère baisse mardi à mi-journée avant les minutes de la FED cette après-midi et la publication des indices PMI allemands et français demain.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,21 % à 4 321,70 points, le DAX 0,37 % à 9 623,87 points et le Footsie, 0,32 % à 6 774,87 points.

Après les chiffres décevants des ventes au détail et de l'emploi au début du mois et le recul du sentiment des promoteurs immobiliers mesuré par l'indice NAHB qui a affiché en février sa plus forte baisse mensuelle de son histoire et de l’Empire State Manufacturing qui a baissé contrairement aux attentes des analystes, hier. Les investisseurs regarderont de près les minutes de la dernière réunion du comité de la politique monétaire de la FED. De fait, certains courtiers n’hésitent plus à afficher leur scepticisme sur la poursuite du rythme auquel la Réserve fédérale va continuer la réduction de son programme de rachats d'actifs. Ces derniers, même si la majorité des analystes considèrent qu’il n’y a pas de surprises à attendre des propos du FOMC, considèrent qu’une évolution des critères utilisés par la banque centrale des Etats-Unis pour jauger de l’état de l’économie américaine pourrait éclaircir les investisseurs sur la conduite à venir de la politique monétaire de la FED.

Côté européen, le calendrier macro-économique étant vide avant la publication définitive des PMI français et allemands demain, les investisseurs regarderont outre-Atlantique où seront publiés les chiffres relatifs au marché de l’immobilier dont les mises en chantier de logements et les permis de construire ainsi que ceux des prix à la production.

La place parisienne continuait d’être animée par la poursuite des résultats d’entreprises.

Crédit Agricole s’adjugeait 0,83 % à 10,88 euros après avoir publié un bénéfice net de 2,50 milliards d'euros en 2013, légèrement supérieur au consensus, permettant à la banque verte de renouer avec les profits.

Lafarge prenait 2,95 % à 54,15 euros en dépit d’un bénéfice net en 2013 qui a déçu les investisseurs en s’affichant en dessous des prévisions du marché en raison d’effets de change négatifs et d’un endettement élevé.

Nexity engrangeait 4,15 % à 31,125  euros, après la publication d’un résultat net part du groupe en forte hausse par rapport à 2012, supérieur au consensus..

TF1 reculait de 2,30 % à 13,57 euros, après un bénéfice net part du groupe stable à 137 millions d'euros pour 2013 mais un chiffre d’affaires en dessous des attentes.

M6 prenait 1,32 % à 16,885 euros  après avoir annoncé un chiffre d'affaires stable en 2013 malgré un marché publicitaire difficile et en dépit d’un bénéfice net en forte baisse.

Atos se repliait de 3,61 % à 66,93 euros, malgré un bénéfice net record en 2013, en hausse de 17 %.

Sopra Group s’envolait de 6,41 % à 91,41 euros, après un bénéfice net en hausse de 28% en 2013 et une prévision de croissance entre 3 et 5% pour 2014.

L'action Carrefour chutait de 1,43 % à 25,805 euros après un abaissement de recommandation de Goldman Sachs, de « neutre » à « vendre ».

PSA Peugeot Citroën prenait 2,60 % à 12.825 euros après avoir pris plus de 9 % en matinée. Le constructeur automobile a réduit sa perte nette en 2013 à 2,3 milliards d'euros contre 5 milliards en 2012, et a officialisé son augmentation de capital, qui doit permettre à l'État et au chinois Dongfeng de devenir actionnaire pour un prix de 7,5 euros par action.

L’Euro reculait à 1,3747 Dollar, l’or à 1 316,87 dollars l’once et le Brent, échéance avril 2014, à 110,34 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.