Le CAC consolide

La Bourse de Paris a clôturé en légère baisse mardi, les investisseurs semblant vouloir prendre quelques bénéfices après 8 séances de hausse d’affilée et alors que le marché parisien évolue tout près de son plus haut depuis septembre 2008.

L'indice CAC 40 a perdu 0,10 % à 4 330,71 points, dans un volume d'échanges faible de 2,8 milliards d'euros. Le DAX a grignoté 0,03 % à 9 659,78 points et le FTSE 100, 0,90 % à 6 796,43 points. 

Malgré une ouverture en zone positive, le CAC 40 a évolué toute la séance dans le rouge, les hésitations de Wall Street en matinée américaine, permettant à l’indice phare de la bourse de Paris de refaire une partie du chemin perdu. 

Sur un plan macroéconomique, le nouveau recul de l’indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands a pesé sur la tendance. Ce dernier s’est de nouveau replié en février à 55,7 après 61,7 en janvier alors que le consensus prévoyait une stabilité, les analystes de l’institut ZEW pointant au passage les inquiétudes des personnes interrogées concernant les pays émergents ou la croissance en Chine et aux Etats-Unis. 

Les indicateurs publiés outre-Atlantique ont aussi pesé sur la tendance. D’un côté, le sentiment des promoteurs immobiliers mesuré par l'indice NAHB a affiché en février sa plus forte baisse mensuelle de son histoire, de 10 points à 46, sous le coup des conditions climatiques exceptionnellement froides. De l’autre, l’Empire State Manufacturing s’est révélé inférieur au consensus des analystes après avoir atteint en janvier son plus haut niveau en 20 mois. 

Pour de nombreux analystes, après les chiffres décevants des ventes au détail et de l'emploi du début du mois, la valorisation actuelle des marchés américains pourrait être remise en cause alors que le S&P 500 reste tout près de son plus haut historique. 

Dans ces conditions, la bourse de New-York a fini de manière mitigée. Le Dow Jones a reculé de 0,15 % à 16 130,40 points alors que le S&P 500 progressait de 0,12 % à 1 840,76 points et le Nasdaq, de 0,68 % à 4 272,78 points. 

Parmi les valeurs françaises, Casino a progressé de 3,2% à 80,85 euros, après l’annonce de bonnes performances opérationnelles en 2013. 

L'action Air Liquide a perdu 1,23% à 98,11 euros, malgré la publication de résultats en progression pour 2013. Toutefois, l’annonce par le groupe d’objectifs en hausse pour 2014 notamment un bénéfice net, après une hausse plus forte que prévu en 2013, semblent avoir refroidi les investisseurs. 

PSA Peugeot Citroën s’est replié de 2,23% à 12,5 euros après avoir fortement progressé la veille. L'entrée de l'État français et du Chinois Dongfeng au capital du constructeur automobile a été validée mardi par son conseil de surveillance. 

L'action Lafarge a reculé de 3,33% à 52,6 euros à la veille de l’annonce de ses résultats pour 2013 et après un abaissement de recommandation par Goldman Sachs de « neutre » à « vendre ». 

Alstom a abandonné 3,77% à 20,18 euros. Le groupe industriel a démenti les rumeurs concernant la commande d’un audit par le gouvernement français afin d’étudier la situation financières de l’entreprise et les diverses options stratégiques ad hoc. 

M6 a pris 1,34% à 16,67 euros. Le groupe de télévision a demandé officiellement au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de faire passer sa chaîne culturelle Paris Première en gratuit. 

Tarkett a bondi de 5,77% à 30,45 euros après la publication d’un résultat net part du groupe de 99,1 millions d'euros, en progression de 18,5%, et un Ebitda ajusté record de 310 millions d'euros, en hausse de 18,2%. 

Cellectis s'est envolée de 36,07% à 5,13 euros après la signature d’un accord avec le laboratoire français Servier afin de développer un traitement pour les leucémies et les tumeurs solides. 

Enfin, AB Science a poursuivi sa progression en prenant 7,67% à 16,15 euros après sa hausse de 20,97 % la veille suite à l’annonce de résultats en forte hausse pour 2013. 

L’Euro a progressé à 1,3759 Dollar. L’or s’est replié à 1 322.06 dollars l’once alors que le WTI, échéance avril 2014, a bondi à 102,61 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.