Le CAC 40 stable en attendant la BCE

Après un rebond de 4,7% la semaine dernière, la Bourse de Paris oscille autour de l’équilibre en ce début de semaine riche en événements.

Le CAC 40 stable en attendant la BCE

A la mi-séance, le CAC 40 grappille 0,08% à 4 383,32 points dans un volume d’affaires de 1 078 milliards d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,11%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,44% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,33%. A noter que l’indice Europe Stoxx 600 a inscrit un nouveau plus haut de sept ans à 354,19 points. Le contrat future mars sur indice Dow Jones cède 0,36%.

Les statistiques, seront pauvres aujourd’hui du fait de la journée fériée aux Etats-Unis (en commémoration de Martin Luther King). 

Dans la semaine, au-delà de la BCE jeudi, le marché surveillera demain le PIB du quatrième trimestre en Chine, la décision monétaire de la Banque du Japon, le compte-rendu de la Banque d’Angleterre, puis les élections législatives en Grèce, dimanche. Dans l’intervalle, les publications de résultats du quatrième trimestre vont monter en puissance aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, Arcelor Mittal recule de 1,98% à 8,216 euros et Total de 0,81% à 42,97 alors que les indices Stoxx Europe 600 des ressources de base et du pétrole-gaz accusent les deux plus fortes baisses sectorielles avec des pertes de respectivement 2,13% et 1,18%.

A l’inverse, Société Générale gagne 1,83% à 34,73 euros. La banque a annoncé la dissociation des fonctions de président et de directeur général, effective à l’issue de la prochaine assemblée générale. Lorenzo Bini-Smaghi, ex-membre du directoire de la BCE, sera nommé président du conseil d’administration, et Frédéric Oudéa, l’actuel PDG, sera nommé directeur général.

Saint-Gobain prend 0,75% à 33,69 euros. Le groupe s’apprête à lancer le processus de cession de sa filiale d’emballages en verre Verallia, opération dont le montant pourrait atteindre 3 milliards d’euros, rapporte Reuters en citant des sources proches du dossier.

L'action Renault est stable à 63,25 euros. Le constructeur automobile a annoncé une hausse de 3,2% de ses ventes mondiales l’an dernier à 2,71 millions de véhicules. Pour 2015, le groupe table sur une nouvelle hausse de ses ventes mondiales en volume.

Altran Technologies chute de 10,61% à 7,20 euros. Le PDG Philippe Salle quittera ses fonctions à l’issue de l’assemblée générale du 30 avril prochain pour prendre la présidence d’Elior, dont le titre s’apprécie de 4,94% à 13,80 euros.

 Parallèlement, Exane BNP Paribas a dégradé Altran de « neutre » à « sous-performance ».

Edenred monte de 4,11% à 24,16 euros, dopé par une recommandation de Citi, passé de « neutre » à « achat » sur le titre du spécialiste des titres de paiement.

Soitec gagne 2,04% à 1 euro. Le groupe a fait état d’une progression de 45%, à 48 millions d’euros, de son chiffre d’affaires au troisième trimestre 2013-2014.

 Il a également annoncé la mise en œuvre d’un plan de restructuration et de réalisation de la valeur de sa division Energie Solaire pour se recentrer dans l’électronique. Le groupe passera donc d’importantes dépréciations d’actifs dans ses comptes.

Enfin, Carmat bondit de 13,57% à 75,24 euros. Le patient implanté au CHU de Nantes le 5 août dernier du cœur bioprothétique du groupe a quitté l’hôpital en début d’année et se porte bien, selon un communiqué relayé par Bloomberg.

Sur le Forex, la parité euro/dollar est en hausse de 0,27% à 1,1598 dollar.

 

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.