Le CAC prend quelques bénéfices avant la réouverture de Wall Street

La Bourse de Paris reculait ce mardi matin, les investisseurs prenant quelques bénéfices après 8 séances de hausse consécutives et avant la réouverture de Wall Street.

A mi-séance, l'indice CAC 40 perdait 0,46 % à 4 315,08 points, le DAX 0,08 % à 9 648,79 points et le FTSE 100, 6 734,39 points. 

Après 8 séances de hausse, les investisseurs éprouvaient le besoin de prendre quelques bénéfices ce matin avant la réouverture de Wall Street cette après-midi, les investisseurs profitant d’un mauvais indice ZEW pour engranger quelques gains. 

L'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands s’est de nouveau replié en février après avoir atteint un plus haut depuis avril 2006, en décembre. L'indice a baissé à 55,7 en février après 61,7 en janvier alors que le consensus prévoyait une stabilité. Toutefois, la composante de l’indice mesurant les conditions actuelles a en revanche bondi à 50,0 contre 41,2, dépassant nettement le consensus qui était à 44. De fait, les analystes de l'institut ZEW n’hésitaient pas à minimiser la baisse de l'indice principal en notant que la majorité des personnes interrogées restait plutôt confiante en dépit de quelques inquiétudes concernant les pays émergents ou la croissance en Chine et aux Etats-Unis. 

Les intervenants auront aussi noté ce matin la décision de la banque du Japon de poursuivre pour un an encore sa politique monétaire accommodante et la hausse en janvier de 5,5 % des immatriculations automobiles dans l’union européenne pour le cinquième mois consécutif. 

Reste que, globalement, les investisseurs s’interrogent de plus en plus sur la possibilité pour le marchés de progresser plus avant alors que l’indice phare de la cote parisienne navigue déjà à ses plus hauts depuis septembre 2008. 

Outre-Atlantique, les investisseurs regarderont plus particulièrement l’indice Empire State du secteur manufacturier qui évalue le niveau relatif des conditions générales d'activité dans l'état de New York. 

Parmi les valeurs françaises, Alstom chutait de 4,67 % à 19,99 euros portant son repli à pratiquement 28 % sur un mois alors que des rumeurs faisaient état d’un audit commandé par le gouvernement concernant la situation du groupe afin d’évaluer ses « options stratégiques ». 

Peugeot, Renault et Michelin reculait ce matin malgré la nouvelle hausse du marché européen de l’automobile. Peugeot perdait 1,80 % à 12,55 euros, Renault 0,87 % à 71,91 euros et Michelin, 1,23 % à 86,13 euros. 

Casino s’adjugeait 4,58 % à 81,93 euros après la publication de bons résultats pour 2013 grâce notamment à l’international. 

Sanofi progressait de 0,16 % à 73,14 euros. La Commission européenne a approuvé le NexGard de sa division Santé Animale Merial dans le traitement des infestations par les puces et les tiques, chez le chien. 

Air Liquide perdait 1,37 % à 97,97 euros malgré la publication de résultats en progression pour 2013 et la confirmation des objectifs 2014. 

Tarkett prenait 1,98 % à 29,36 euros. Le groupe a publié un résultat net part du groupe 2013 de 99,1 millions d'euros, en progression de 18,5%, et un Ebitda ajusté record de 310 millions d'euros, en hausse de 18,2%. 

Enfin, AB Science poursuivait sa hausse en prenant 4,936 % à 15,74 euros après s’être envolé de 20,97 % la veille suite à la publication de résultats en forte hausse pour 2013. 

L’Euro progressait à 1,3732 Dollar alors que l’or se repliait à 1 315,87 dollars l’once. Le Brent, échéance avril 2014, s’affichait en hausse à 109,38 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.