Le CAC bat un nouveau record

La Bourse de Paris a clôturé en forte hausse, battant son record de 2013, soutenue par la vigueur des marchés américains et les prévisions positives de la Banque Mondiale pour l’économie planétaire.

L'indice CAC 40 a pris 1,35 % à 4 332,07 points, dépassant ainsi son plus haut niveau de 2013 en clôture, dans un volume de 3,4 milliards d'euros. Le DAX 30 s’est adjugé 2,03 % à 9 733,81 points et le FTSE 100, 0,78 % à 6 819,86 points. 

Après avoir ouvert en hausse, le CAC s’est affiché immédiatement en progression tout au long de la séance, la bonne tenue de Wall Street dans l’après-midi renforçant le sentiment positif des investisseurs. 

En début de séance, le mauvais chiffre de la croissance allemande, locomotive de l’économie européenne, aurait dû peser sur l’enthousiasme des investisseurs. La croissance économique outre-Rhin s’est affichée à 0,4% en 2013, sa plus mauvaise performance depuis 2009. La demande intérieure n’étant pas suffisante pour compenser l'impact de la crise de la zone euro. Toutefois, le rebond des marchés américains la veille suite à des ventes de détail en décembre plus importantes que prévues et les plutôt bons résultats de JPMorgan et Wells Fargo ont réussi à emporter le suffrage des investisseurs européens. 

Plus tard dans la journée, le sentiment des investisseurs était renforcé par des indicateurs encourageants outre-Atlantique. D’un côté, après 2 mois négatifs, les prix à la production sont repartis de l’avant en décembre. D’autre part, l'activité manufacturière de la région de New York s’est affichée en fort rebond en janvier, à son plus haut niveau depuis plus d'un an. 

Ensuite, les propos positifs de la Banque Mondiale concernant la croissance économique mondiale pour 2014, estimée à 3,2 % contre 2,3 % en 2013 et les informations optimistes contenues dans le « beige book » de la FED emportaient définitivement les velléités haussières du marché. 

Les résultats supérieurs au consensus de Bank of America, qui a triplé son bénéfice net en 2013, ont aussi soutenu fortement le marché. 

L'indice S&P 500, le plus regardé par les gérants de portefeuilles, a pris 0,52% à 1 848,38 points, affichant ainsi un nouveau sommet. Le Dow Jones s’est adjugé 0,67% à 16 483,03 points, et le Nasdaq, 0,76% à 4 214,88 points. 

Parmi les valeurs françaises, Bouygues s’est envolé de 5,33% à 30,93 euros. Le groupe de BTP est quasiment assuré de réaliser les travaux du projet d'extension sur la mer à Monaco. 

Dans la foulée, Eiffage a pris 4,64% à 43,28 euros et Vinci 2,53% à 48,81 euros. 

Les valeurs du luxe étaient aussi très recherchées après la forte augmentation des ventes du groupe britannique Burberry au troisième trimestre. LVMH s’est adjugé 1,94% à 128,7 euros, Kering 2,67% à 150,05 euros et Hermès 0,33% à 245,85 euros. 

Orange a fini en hausse de 1,59% à 9,69 euros, malgré la dégradation de sa note par Moody's Investors Service, de "A3" à "Baa1". 

Airbus a progressé de 0,96% à 56,64 euros. L’annulation par la compagnie aérienne United Airlines d'une commande de 12 avions monocouloir, n’a pas pesé sur les intentions des investisseurs. 

Safran a pris pour sa part 2,19% à 53,61 euros, après le relèvement de recommandation de JPMorgan Cazenove. 

Canal+ a clôturé en progression de 0,66 % à 6,07 euros. La chaine de télévision a obtenu les droits de diffusion du Top 14 de rugby pour les cinq prochaines saisons pour un montant global de 355 millions d'euros. 

Enfin, Casino a abandonné 0,69% à 84,05 euros, malgré la publication de son chiffre d'affaires en progression de 15,9% en 2013, mais très légèrement inférieur aux attentes. 

L’Euro a reculé à 1,3605 Dollar, l’or à 1 241,81 dollars l’once alors que le WTI, échéance mars 2014, progressait à 94,52 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.