Le CAC 40 se reprend après la chute de 7% la semaine dernière

La Bourse de Paris rebondit dans le sillage des cours du brut. Total soutient l’indice phare, tandis que Technip en signe la meilleure performance après l’abandon de son offre sur CGG, qui chute.

Le CAC 40 se reprend après la chute de 7% la semaine dernière

A la mi-séance, le CAC 40 gagne 0,71% à 4 137,96 points dans un volume d’affaires de 710 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien reprend 0,73%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,60% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,62%. A Athènes, l’indice général ASE progresse de 2,29% après une chute de 20% la semaine dernière, la plus importante depuis 1987. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones s’inscrit en hausse de 0,79%.

Après avoir connu sa pire semaine depuis septembre 2011, la Bourse de Paris tente de repartir de l’avant à la faveur du rebond des cours du pétrole. Le baril de Brent s’inscrit en hausse de 1,8% à 63 dollars après avoir touché un plus bas de cinq ans et demi à 60,28 en réaction au nouvel abaissement des prévisions de l’Agence Internationale de l’Energie en termes de demande. La prudence reste cependant de mise alors que la Grèce demeure un des principaux sujets d’inquiétudes, avec en point de mire le premier tour de l’élection présidentielle, prévu mercredi. Ce même jour, la Fed rendra sa décision monétaire. Le rendement de l’emprunt grec à 10 ans se stabilise autour de 8,94%.

Le FOMC de la Fed promet d’être le point central de la semaine après la récente série d’indicateurs positifs, notamment en ce qui concerne l’emploi et la confiance du consommateur. La Réserve Fédérale pourrait adopter un ton plus optimiste sur l’économie et donc se montrer moins accommodante, ce qui pourrait la conduire à retirer de son communiqué la mention de « période considérable » en ce qui concerne le maintien des taux d’intérêt à un niveau historiquement bas. Mais le risque sur l’inflation lié à la faiblesse des cours du pétrole risque de l’inciter à nuancer son discours.

Certains analystes estiment ainsi que la récente chute des cours du pétrole constitue pour la Fed une raison suffisante pour conserver sa référence à une « période considérable ». L’agenda macroéconomique de ce lundi est exclusivement américain avec l’indice Empire Manufacturing de la Fed de New York pour le mois de décembre à 14h30, la production industrielle de novembre à 15h15, et l’indice NAHB de confiance des constructeurs-promoteurs immobiliers de décembre à 16h00.

Total progresse de 2,91% à 41,70 euros, tandis que l’indice Stoxx Europe 600 du pétrole et du gaz signe la meilleure performance sectorielle avec un gain de 2,15%.

ArcelorMittal (+0,90% à 8,954 euros) profite également du rebond des cours des matières premières, l’indice des matériaux de base s’adjugeant 1,24%.

Technip rebondit de 7,16% à 49,53 euros après avoir renoncé à son offre sur CGG (-31,09% à 4,759 euros) les discussions n’ayant « pu aboutir à un quelconque accord ».Technip a par ailleurs annoncé un accord avec Air Liquide en vue du rachat des activités d’une division liée aux technologies polymères.

Airbus Group s’adjuge 0,90% à 41,07 euros. L’avionneur a reprogrammé la livraison de son premier A350 à Qatar Airways pour le 22 décembre, rapporte Reuters en citant des sources proches du dossier. Signalé vendredi, ce retard avait fait craindre un report sine die de la livraison.

Peugeot s’apprécie de 0,70% à 9,983 euros. Quatre sites du groupe, dont ceux de Vigo en Espagne et de Trnava en Slovaquie, sont mis en concurrence pour l’attribution d’un volume de production de 200.000 moteurs essence de dernière génération, ce qui pourrait conduire le constructeur à produire pour la première fois hors de France de France, rapportent Les Echos.

Accor prend 0,75% à 35,50 euros. Le groupe français et Huazhu Hotels Group ont signé un partenariat stratégique en vue de la création d’un géant du secteur en Chine, une transaction qui verra Accor prendre une participation de 10% dans la société chinoise.

Enfin, Fimalac bondit de 12,42% à 59,30 euros. La holding a signé un protocle d'accord en vue de la cession de 30% du capital de l'agence de notation Fitch au groupe de presse Hearst, pour 1,97 milliard de dollars.

Sur le Forex, la paire euro/dollar lâche 0,36% à 1,2417 dollar. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.