La prudence de mise avant les parlements

La Bourse de Paris, restée ouverte malgré la fête nationale du 14 juillet, a poursuivi sa bonne orientation mardi au terme d’une séance peu animée.

La prudence de mise avant les parlements

L’indice parisien avait besoin de reprendre son souffle après les fortes envolées de ces dernières séances sur fond de dossier grec.

Le CAC 40 a évolué sans tendance pendant la majeure partie de la séance avant de profiter de la bonne tenue des indices américains et d’une bonne performance du poids lourd Sanofi (+1,68%) pour franchir la barre des 5000 points et terminer en hausse de 0,69% à 5032,47 points, dans des volumes plus faibles établis à 3 milliards d’euros.

En Allemagne, le DAX30 a gagné 0,28% à 11516,90 points tandis qu’en Angleterre, le FTSE 100 a avancé de 0,23% à 6753,75 points. L’indice européen Eurostoxx50 s’est quant à lui apprécié de 0,47% à 3607,19 points

Par ailleurs, la Grèce reste toujours sous le feu des projecteurs puisque le parlement grec doit se prononcer sur les mesures requises par les créanciers européens comme gage de bonne foi. Les dirigeants de la zone euro ont en effet demandé à leurs confrères grecs de mettre en place, au plus tard mercredi, une première vague de mesures concernant la TVA, les privatisations et les retraites. Les différents parlements européens s’exprimeront ensuite à tour de rôle sur ce nouveau plan d’aide voté de justesse.

Un autre combat a connu mardi une fin heureuse puisque les négociations ardues sur le nucléaire iranien ont finalement donné lieu à un accord historique. Une nouvelle qui risque d’amener une volatilité accrue sur les marchés de l’or noir qui étaient bien orientés en fin de séance mardi.

Du côté des valeurs, Nexans a gagné 1,22% à 36,39 euros, après la signature d’un contrat de 340 millions d'euros pour la livraison de câbles sous-marins qui permettront à la Norvège et au Royaume-Uni de partager de l’énergie verte.

Le cimentier LafargeHolcim, issu de la fusion deux géants, gagne 0,68% à 71,16 euros pour sa première journée de cotation.

Les valeurs du secteur automobile ont quant à elles été fortement chahutées, notamment à cause des craintes sur la situation du marché chinois. Renault a reculé de -1,03% à 90,96 euros tandis que l'action Peugeot a cédé -2,06% à 18,04 euros.

En Asie, malgré l'annonce d'une croissance chinoise légèrement supérieure aux attentes au deuxième trimestre (stable à 7%) ; les Bourses chinoises étaient orientées à la baisse ce matin.

Outre-Atlantique, le recul inattendu des ventes au détail en juin, a conforté la thèse d’un relèvement des taux d'intérêt retardé si la FED venait à constater une amélioration plus lente de l’économie américaine.

Le Dow Jones a enregistré une hausse de 0,42% à 18053,58 points, le Nasdaq Composite a gagné 0,66% à 5104,89 points tandis que le S&P-500 avançait de 0,45% à 2108,95 points.

La saison des résultats ayant débuté, JP Morgan a annoncé une hausse plus forte que prévu de 5,2% de son bénéfice.

Enfin, la rumeur d’une offre de 23 milliards de dollars du conglomérat technologique chinois Tsinghua Unigroup sur l’entreprise américaine Micron Technology a propulsé le titre à plus de 19,61 dollars soit une hausse de 11,36%.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.