L’Europe rebondit dans le sillage d'un nouveau record aux Etats-Unis

L'indice CAC 40 a gagné du terrain hier, progressant de 1,36% à 5.029,31 points dans un volume d'échanges modéré de 3,1 milliards d'euros en raison d'un jour férié en France.

L’Europe rebondit dans le sillage d'un nouveau record aux US

Après avoir démarré en retrait et inscrit un point bas à 4.910 points, l'indice parisien n'a cessé de progresser jusqu'à franchir le seuil symbolique des 5.000 points, parvenant à s'installer au-dessus.

Parmi les autres marchés européens, le DAX 30 a pris 1,84% et le FTSE 100 0,34%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 1,37%.

Cette hausse intervient après trois séances de baisse d'affilée dans un mouvement de consolidation sur les places boursières même s'il y a encore beaucoup de volatilité.

Depuis la fin du mois d'avril, les taux d'emprunts en zone euro, qui passaient de planchers historiques en planchers historiques, ont commencé à remonter de façon sensible, ce qui a contribué à déstabiliser les marchés actions.

Les investisseurs restent en outre préoccupés par le dossier grec.

Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, a souhaité jeudi que la Banque centrale européenne (BCE) retarde le remboursement des quelque 27 milliards d'euros de dette grecque qu'elle détient.

Par ailleurs, les investisseurs ont eu peu de grain à moudre au cours d'une séance dénuée de rendez-vous majeur hormis quelques statistiques économiques aux Etats-Unis, dont un léger recul des inscriptions hebdomadaires au chômage, déjouant les attentes des analystes.

En effet, 264 000 nouvelles inscriptions au chômage ont été enregistrées aux Etats-Unis la semaine dernière, un chiffre inférieur au consensus Reuters de 275 000.

Et donc encouragée par le rebond du marché obligataire et ces bons chiffres du chômage, Wall Street a nettement monté hier, l'indice S&P 500 battant un record de clôture à 2.121,10 points en hausse de 1,08%. Le Dow Jones a lui pris 1,06% à 18.252,24 points.

Sur le terrain des valeurs, l'action Bouygues a souffert (-0,66% à 37,67 euros) d'un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "surpondérer" par Barclays.

Orange a terminé en hausse de 0,91% à 14,46 euros. L'Autorité de la concurrence a confirmé qu'une affaire concernant la position de l'opérateur télécoms sur le marché des entreprises était actuellement en cours d'instruction, comme l'a mentionné le groupe dans son dernier document de référence.

Duc a décollé de 10% à 1,32 euro, malgré des ventes en recul de 2,59%, à 44,4 millions d'euros, au premier trimestre en raison de la baisse des prix.

Sur le marché des changes, l'euro avançait face au dollar jeudi, les cambistes peinant à tirer des conclusions de nouveaux chiffres sur l'économie américaine.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1414 dollar après avoir atteint 1,1445 dollar, son niveau le plus fort depuis trois mois.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.