CAC 40 : attendu en hausse

Mardi, la Bourse de Paris a terminé en baisse pour la quatrième fois d’affilée de -1,19% à 4 387,18 points dans un volume d’affaires faible de 2,9 milliards d’euros. 

CAC 40 : attendu en hausse

Ailleurs en Europe, le DAX a perdu -0,43% à 10 386,60 points, le FTSE a reculé de -0,53% à 6 665,63 points, et l’Eurostoxx 50 de -1,23% à 2975,89 points.

Dans un contexte incertain, de doutes sur la politique monétaire de la FED et de la chute des cours du pétrole, le Dow Jones a reculé de -1,41% à 18 066,75 points, le Nasdaq a perdu 1,09% à 5 155,25 points et le S&P 500 a perdu -1,48% à 2 127,02 points.

Les faits marquants de la veille ont été les publications des chiffres encourageants de la production industrielle chinoise à +6,3%  qui s’est accélérée plus fortement qu’attendu (consensus Bloomberg 6,1%), et du baromètre de la consommation des ménages (les ventes au détail) à +10,6% (concensus Bloomberg +10,3%). Deux signaux qui confirment une certaine stabilité économique de la deuxième économie mondiale. L’indice ZEW du climat économique tel qu’il est ressenti par les investisseurs de septembre est ressorti à 0,5 (consensus Bloomberg 2,5). Aux États-Unis, le déficit budgétaire fédéral d’août a été publié à -107 milliards de dollars (consensus Bloomberg -108 milliards de dollars). Toutefois, les investisseurs ont peu réagi à ces annonces car ils sont tous obnubilés par la réunion du comité de politique monétaire (FOMC) de la FED prévue les 20 et 21 septembre prochain.

Du côté des statistiques macroéconomiques, le taux d’inflation d’août en France est attendu aujourd’hui.  Au Royaume Uni  le taux de chômage d’août est prévu pour aujourd’hui. En Zone Euro la production industrielle sera connue à 11h. Elle est attendue à -0.8% selon Bloomberg en rythme annuel. Aux États-Unis, les prix à l’importation et les stocks de pétrole sont prévus pour aujourd’hui. 

Du côté des secteurs, un seul  était en hausse, celui de la chimie (+0,48%). Dans les plus fortes baisses nous retrouvons le secteur pétrole et gaz (-2,82%), le secteur des ressources naturelles (-2,81%), et des assurances (-1,97%).

Du côté du palmarès du CAC 40, seulement deux étaient dans le vert, Air Liquide (+4,81%) et Safran (+0,13%). En tête des plus fortes baisses nous retrouvons ArcelorMittal (-3,76%), Total (-3,14%), et Axa (-3,14%).

Du côté des recommandations des brokers, Oddo maintient sa position neutre sur Atos tout en  rehaussant sont objectif de 82 à 90 euros. Sur le même titre Aurel BGC a baissé sa recommandation de « acheter » à « conserver ». 

Liberum confirme son conseil à l’achat sur Air Liquide avec un objectif de 111 euros.

UBS a ajusté son objectif de 24 à 25,50 euros confirmant le conseil d’achat sur Showroomprivé.

Kering se voit relever sa valeur intrinsèque de 175 à 185 euros par Bryan Garnier qui maintient sa recommandation à l’achat.

La Deutsche Bank passe de conserver à l’achat avec un objectif de cours de 52 euros sur Luxottica.

Sur le marché des changes, l'euro valait 1,1220 dollar hier à 23h00 contre 1,1236 la veille.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.