La prudence reste de mise

La Bourse de Paris reprend des couleurs à mi-séance après sa baisse de la veille, mais sans se départir de sa prudence en raison des tensions en Ukraine.

La prudence reste de mise

L'indice CAC 40 prend 0.83% à 4.196,71 points dans un faible volume d’échange de 343 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le FTSE 100 de Londres est stable à 0.08%, le DAX gagne 0.89% et l’indice russe RTS Index 0.47%.

Le marché suit les derniers développements autour du convoi humanitaire russe attendu à la frontière avec l'Ukraine, en dépit des mises en garde occidentales. La persistance de ces tensions et l'incertitude qu'elles génèrent sur la croissance mondiale maintiennent les marchés sous pression et empêchent pour l'heure toute reprise des indices boursiers.

En dehors de la géopolitique, les marchés auront l'occasion de suivre plusieurs indicateurs économiques, à commencer par des chiffres d'inflation toujours très faibles en zone euro. En Allemagne, l'inflation a été confirmée à 0,8% en juillet, au plus bas depuis février 2010, tandis que les prix ont flanché en France, en baisse de 0,3% sur un mois et en hausse de 0,5% sur un an.

Le marché suivra enfin le rapport trimestriel de la Banque d'Angleterre (BoE) sur l'inflation et quelques statistiques aux Etats-Unis, avec les ventes au détail pour juillet ainsi que les stocks et ventes des entreprises pour juin.

Le marché parisien était soutenu par le rebond des valeurs industrielles, à l'image de Saint-Gobain (+1,23% à 36,28 euros), Vinci (+1,11% à 47,85 euros), Renault (+0,86% à 58,35 euros) et Schneider Electric (+0,83% à 62,05 euros).

De même, les valeurs bancaires étaient en petite hausse, avec BNP Paribas (+1.50% à 48,62 euros), Crédit Agricole (+0,91% à 10,52 euros) et Société Générale (+1.26% à 36,02 euros).

Axa prenait 1.01% à 18,05 euros. Sa filiale immobilière a acquis une participation dans un ensemble de bâtiments commerciaux à Bristol (sud-ouest de la Grande-Bretagne) pour 267 millions de livres (337 millions d'euros).

Rougier était en forte hausse (+2,94% à 35,36 euros). La société, spécialisée dans le négoce et la transformation des bois tropicaux, a enregistré une nouvelle hausse de ses ventes de 13% au deuxième trimestre.

SII grimpait (+4,03% à 7,48 euros). La société de conseil en technologies a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 7,2% au premier trimestre, porté par l'international, et a confirmé ses objectifs.

Artprice s'envolait (+19,92% à 17.28 euros) après avoir publié une hausse de 54% de son chiffres d'affaires au deuxième trimestre.

Enfin, le pétrole Brent cède 0.36% à 102.58 dollars. L’euro perd 0.10% face au dollar et s’affiche à 1.3355 dollar. L’or reste stable à 0.07% à 1 308 dollars l’once.​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.