Le CAC 40 reste prudent avant la FED

La Bourse de Paris a clôturé en légère baisse mercredi après le compromis sur le budget américain, mais dans un marché qui reste soumis à la prochaine réunion de la banque centrale américaine la semaine prochaine.

L'indice CAC 40 a perdu 0,10 % à 4 086,86 points, le DAX 0,41 % à 9 077, 11 points et le FTSE 100, 0,24 % à 6 507, 72 points.

Après une ouverture en hausse, la bourse de Paris a progressé en zone positive avant de se retourner avec l’ouverture et la baisse de Wall Street.

L’accord conclu entre démocrates et républicains sur le budget américain et qui doit être encore ratifié par la chambre des représentants et le Sénat avait dans un premier temps rassurer les marchés européens en évitant la répétition du psychodrame du début du mois d’octobre qui avait vu la paralysie de l’administration fédérale américaine et de fait, une relance des interrogations sur la pérennité de la croissance aux Etats-Unis.

Mais son effet a été plus que limité quand Wall Street est venu rappeler aux intervenants que la pierre angulaire de l’évolution des marchés pour les mois à venir restait toujours et encore les décisions concernant la politique monétaire de la FED.

Pour beaucoup d’analystes, la prochaine réunion de la Fed, les 17 et 18 décembre sera déterminante pour les marchés poussant de nombreux intervenants à adopter de plus en plus une position prudente, en réduisant leur exposition aux marchés.

Dans ce contexte, Wall Street a reculé hier sous l’effet de nombreuses prises de bénéfices. Le Dow Jones s’est replié de 0,81 % à 15 843,53 points, le S&P 500 de 1,13 % à 1 782,22 points et le Nasdaq, 1,40 % à 4 003,81 points.

Parmi les valeurs françaises, EADS s'est envolé de 7,48 % à 52,86 euros après avoir annoncé que le groupe se fixait comme objectif une croissance durable de son dividende, avec un taux de distribution compris entre 30 % et 40 % et une marge opérationnelle de 10%.

Air Liquide a progressé de 0,41 % à 97,96 euros après l'annonce de nouveaux objectifs pour la période 2011-2015, comprenant une croissance moyenne de son chiffre d'affaires de 5 à 7% par an.

Maurel et Prom a pris 3,48 % à 11,60 euros après un relèvement de recommandation par Goldman Sachs, à « acheter » contre « neutre » auparavant.

Alcatel-Lucent s’est adjugé 1,62 % à 3,33 euros. Citigroup a relevé la recommandation du groupe à « achat » pour un objectif de cours à 5 euros.

PSA Peugeot Citroën a perdu 0,95 % à 11,50 euros. Selon le Financial Times, le groupe automobile français et Dongfeng sont parvenus à un accord sur leur future coopération industrielle.

Sanofi s’est replié de 0,10 % à 72,74 euros. La FDA a décidé d'accélérer l'examen de sa demande d'autorisation pour son traitement de la maladie de Gaucher, le Cerdelga.

Enfin, Natixis a gagné 3,05 % à 4,02 euros après un relèvement de recommandation par les analystes d'Exane BNP Paribas.

L’Euro a progressé à 1,3786 Dollar. L’or s’est replié à 1 252,28 dollars l’once et le WTI, échéance janvier à 97,42 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.