La baisse reprend, les bons chiffres de l'emploi américain faisant craindre une remontée de taux plus rapide

La Bourse de Paris a fini la semaine sur une note négative (-1,90%) à 4 179,07 points.

La baisse reprend, les bons chiffres de l'emploi américain faisant craindre une remontée de taux plus rapide

Le marché parisien a démarré la séance en légère baisse, avant de creuser ses pertes dans la matinée. Les robustes créations d'emplois en décembre qui font de l'année 2014 la meilleure depuis 15 ans en terme de nouvelles embauches, ont dans un premier temps limité la baisse.

Le taux de chômage s'est établi à 5,6% en décembre contre 5,8% le mois d'avant, au plus bas depuis juin 2008. L'économie a créé 252 000 emplois, davantage que ne l'escomptaient les analystes qui misaient sur 245 000 nouvelles embauches.

Mais très vite les marchés ont vu dans cette bonne nouvelle la perspective d'une remontée plus rapide que prévu des taux directeurs de la Réserve Fédérale Américaine et la cote est repartie nettement à la baisse, sans trouver d'appui non plus dans les premiers pas hésitants de Wall Street.

En Europe, les chiffres publiés avant l'ouverture ont par ailleurs confirmé la fragilité économique de la région avec une baisse de la production industrielle en novembre en Allemagne et en France.

Outre-Atlantique, Wall Street a fini en baisse, les investisseurs justifiant un repli technique par un déclin inattendu des salaires américains : le Dow Jones a perdu 0,95%, le Nasdaq 0,68% et l'indice élargi S&P 500 a lui reculé de 0,84% à 2 044,81 points.

Parmi les valeurs, TF1 a progressé nettement (+2,17% à 13,18 euros) après un relèvement de recommandation par le courtier Exane-BNP Paribas.

PSA Peugeot Citroën (+0,79% à 10,23 euros) et Veolia (+1,41% à 14,70 euros) ont bénéficié quant à eux d'une note favorable de Crédit Suisse.

En revanche, Sodexo a souffert (-1,95% à 79,83 euros) après avoir publié une hausse de 4,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice décalé 2014/2015, mais légèrement en dessous des attentes.

Klépierre a pris 2,16% à 37,99 euros. Le groupe a annoncé le succès de son offre publique d'échange sur son concurrent néerlandais Corio qui va donner naissance à un des grands spécialistes européens de la gestion de centres commerciaux.

Sur le marchés des changes, l’euro enregistrait un rebond technique vendredi face au dollar, après avoir chuté à un plus bas niveau en près de dix ans, mais la monnaie unique restait sous la pression des risques de déflation en Europe.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1842 dollar, contre 1,1795 dollar jeudi à la même heure.

Suivez l'évolution des marchés financiers avec IG, le courtier en ligne sur CFD. Retrouvez toutes les news et analyses sur les indices, les actions, le marché des devises et les matières premières. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.