Le CAC salue le chômage américain

La Bourse de Paris a fini la semaine en hausse vendredi après la publication des chiffres de l'emploi américain plutôt encourageants.

L'indice CAC 40 a gagné 0,96 % à 4 228,18 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,6 milliards d'euros. Le DAX 30 a pris 0,49 % à 9 301,92 points et le FTSE 100, 0,20 % à 6 571,68 points. 

Le marché parisien s’est montré très prudent tout au long de la séance jusqu’à la publication du rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis, s’affichant définitivement en zone positive après un moment d’hésitation. 

La place de Paris a de nouveau fortement progressé vendredi après la journée de jeudi qui avait vu le CAC 40 flamber suite au statu quo de la banque centrale européenne et à la baisse des demandes d'inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis. 

Vendredi, les investisseurs se sont appuyés sur les points positifs du rapport mensuel sur l’emploi. Le taux de chômage outre-Atlantique a légèrement reculé en janvier à 6,6%, alors que le consensus prévoyait une stabilité. Cependant, dans le détail, les chiffres du marché de l’emploi américain se sont affichés de manière plus contrastés. Les créations d'emplois se sont inscrites à un niveau inférieur aux prévisions à 113 000 nouveaux postes contre 175 000 attendus alors que le taux de participation a légèrement progressé passant de 62,8% à 63% d'un mois sur l'autre. 

A l’image des bourses européennes, la Bourse de New York a aussi clôturé en nette hausse vendredi: le Dow Jones a gagné 1,06% à 15 794,08 points, le S&P 500 1,33% à 1 797,02 points et le Nasdaq, 1,69% à 4 125,86 points. 

Parmi les valeurs françaises, ArcelorMittal a fini en hausse de 0,81 % à 12,50 euros après avoir progressé de 3 % en séance. Le groupe a annoncé avoir réduit d'un quart sa perte nette en 2013 et avoir réalisé une marge opérationnelle supérieure aux attentes. 

Air France-KLM a perdu 3,64% à 8,37 euros après avoir pris plus de 3 % en matinée. La compagnie aérienne française a vu son trafic passagers grimper de 3,6% en janvier mais des rumeurs concernant une augmentation éventuelle de capital ont fait chuter le titre. 

Air Liquide a progressé de 1,92% à 96,5 euros après un relèvement de sa recommandation par Morgan Stanley à "surpondérer" contre "neutre" auparavant. 

PSA Peugeot Citroën a pris 2,50% à 11,49 euros. Les investisseurs ont été rassurés par le soutien accordé par le conseil d'administration à la poursuite des négociations en vue du renflouement du groupe par le Chinois Dong Feng et l'Etat français. 

Ipsen s’est adjugé 1,03% à 30,37 euros. La société a annoncé que les résultats préliminaires d'un nouveau mode d'administration de l'un de ses médicaments phare, l'anti-cancéreux Decapeptyl, étaient positifs. 

Aperam a bondi 13,29% à 15,39 euros après l’annonce d’une performance opérationnelle en hausse et la réduction de ses pertes nettes de 10% sur l'année. 

Guerbet s'est envolé de 9,35% à 26,42 euros, soutenu par la publication par de bonnes perspectives sur ses marges en 2013 malgré un recul de son chiffre d'affaires. 

Enfin, Lanson-BCC a progressé de 4,31% à 38,95 euros après l'annonce d'une croissance de ses ventes en 2013, dans un marché du champagne difficile. 

L’Euro a fini en hausse à 1,3635 Dollar. L’or a progressé à 1 267,30 dollars et le WTI, échéance mars 2014, à 100,09 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.