Les marchés temporisent après leur belle progression de vendredi

La Bourse de Paris a perdu du terrain hier terminant en baisse de 1% à 4 375 points, dans un volume d'échanges faible de 2,5 milliards d'euros, reprenant son souffle après son fort rebond de vendredi et en l'absence de nouvelles économiques de nature à soutenir la tendance.

Les marchés temporisent après leur belle progression de vendredi

Parmi les autres marchés européens, Francfort a lâché 0,72% et Londres 1,05%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a perdu 0,90%.

En baisse depuis l'ouverture, le marché parisien a creusé ses pertes au fil de la journée, alors que Wall Street se montrait hésitant.

Le marché parisien avait refait surface vendredi grâce au dynamisme des créations d'emplois aux États-Unis et après la déception passagère liée à la Banque Centrale Européenne (BCE) qui n'avait pas annoncé lors de sa réunion d'élargissement de son programme de rachats d'actifs.

Sur le plan macroéconomique en Allemagne, la production industrielle a affiché une maigre progression et en France, la Banque de France (BdF) a confirmé sa prévision d'une croissance limitée à 0,1% au quatrième trimestre.

Outre-Atlantique, Wall Street s'est replié hier, la chute des cours du pétrole plombant le secteur de l'énergie, dans un contexte de prudence après des chiffres décevants en Asie et en Europe : le Dow Jones a perdu 0,59%, le Nasdaq 0,84% et le S&P 500 a reculé de 0,73%.

Parmi les valeurs, Saint-Gobain a chuté (-6,24% à 34,91 euros), le marché s'interrogeant après deux annonces majeures du groupe : un projet de prise de contrôle du groupe suisse Sika et la mise en vente de la filiale Verallia.

Eiffage a perdu 4,80% à 39,29 euros et Vinci 1,71% à 44,56 euros, en raison de craintes autour de la volonté de députés de remettre en cause la rente des autoroutes, selon M. Murail.

Le secteur pétrolier a été une nouvelle fois sous pression du fait de la faiblesse du cours du pétrole. Total a perdu 1,88% à 44,34 euros et Technip 2,06% à 48,97 euros.

Air France-KLM a reculé (-1,87% à 8,67 euros), pâtissant d'un abaissement de recommandation de Nomura. Le groupe a pourtant affiché une hausse de 0,4% de son trafic passagers en novembre.

Derichebourg a été recherché (+3,09% à 2,37 euros) après l'annonce d'une division par quatre de sa perte nette sur son exercice annuel.

Sur le forex, l'euro remontait un peu face au dollar lundi en fin d'échanges new-yorkais, aidé par un petit rebond technique peu après un nouveau record de faiblesse depuis plus de deux ans, le billet vert restant dopé par l'emploi américain.

Vers 22H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,2308 dollar, après être tombée vers 11H05 GMT à 1,2247 dollar, un nouveau plus bas depuis août 2012, contre 1,2283 dollar vendredi vers 22H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.