Le CAC finit en légère hausse grâce à l’ISM américain

La Bourse de Paris a clôturé en faible hausse lundi, dans un marché prudent face à un environnement défavorable.

L'indice CAC 40 a pris 0,10 % à 4 462,69 points, dans un volume d'échanges faible de 2,4 milliards. Le DAX, de son côté, a perdu 0,28 % à 9 529,50 points alors que la bourse de Londres était fermée pour le « Labor Day » britannique.

Après avoir ouvert en baisse, le CAC s’est nettement affaissé au bout d’une heure de cotation avant de se reprendre avec le début de séance de Wall Street grâce à la publication de l'activité dans les services aux Etats-Unis et de combler ses pertes de la matinée, pour finir en zone positive.

Même si le CAC a fini en très légère hausse, l’environnement internationale a continué de peser sur l’humeur des investisseurs, empêchant ces derniers de renouer avec le niveau des 4 500 points atteint la semaine dernière.

Les nouvelles en provenance de Chine se sont révélées une nouvelle fois décevantes. L’empire du milieu a de nouveau annoncé une activité manufacturière en berne pour le mois d’avril avec un indice toujours en dessous de la barre de 50, qui sépare la contraction de la croissance et confirmant de fait, le ralentissement de la deuxième économie de la planète.

En Ukraine, la tension n’est pas retombée alors que la région d’Odessa s’est enflammée avec de violents affrontements entre pro-russes et partisan de Kiev et que l’armée ukrainienne poursuit son offensive contre les villes insurgées de l’est laissant flotter un parfum de guerre civile dans le pays.

Enfin, les chiffres de l'emploi américain publiés vendredi, n’ont pas rassuré les investisseurs. La faiblesse du taux de participation de la population active, à son plus bas niveau depuis 36 ans, souligne le manque de solidité de la reprise américaine alors que la FED poursuit toujours, le retrait de son soutien à l’économie.

Toutefois, la publication d’une bonne statistique dans les services aux Etats-Unis a permis à Wall Street et aux marchés européens de se reprendre dans l’après-midi. L’activité dans les services a poursuivi sa croissance le mois dernier aux Etats-Unis, à 55,2 points, son meilleur niveau depuis août, contre 54 anticipé par le consensus établi par Bloomberg.

Le Dow Jones a grignoté 0,11% à 1 6 530,55 points, le S&P 500, 0,19 % à 1 884,66 points et le Nasdaq, 0,34% à 4 138,06 points.

Parmi les valeurs françaises, les valeurs sensibles à la conjoncture ont reculé. Renault a perdu 1,99% à 68,61 euros, Air France-KLM, 1,82% à 10,5 euros et Société Générale, 1,11% à 44,44 euros.

Faurecia a perdu 3,67% à 31 euros après un abaissement de recommandation par la banque Natixis à « neutre » contre « acheter » auparavant. Sa maison mère PSA Peugeot Citroën a reculé de 6,57% à 9,53 euros.

M6 a abandonné 4,7% à 15 euros après avoir prévenu que son résultat opérationnel pourrait se replier cette année.

Enfin, Voyageurs du Monde a légèrement progressé de 0,47% à 36,41 euros, alors que Natixis a relevé son objectif de cours à 37 euros, contre 30 euros précédemment.

L’Euro est resté quasi stable à 1,3874 Dollar. L’or a progressé à 1 310,23 dollars l’once alors que le WTI, échéance juin 2014, a reculé à 99,42 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.