Le CAC 40 ouvre la semaine sur une note prudente

La Bourse de Paris évoluait en très légère hausse lundi matin, sur une note prudente, après la publication de plusieurs indicateurs mitigés en zone euro et au début d'une semaine riche en rendez-vous économiques.

A mi-séance, l'indice CAC 40 grignotait 0,03 % à 4 247,86 points, le DAX 30 0,08 % à 9 442,59 points et le Footsie, 6 723,58 points.

Les investisseurs qui ont fait leur rentrée ce matin après deux semaines de pause pour les fêtes de fin d’année, sont restés sur leur quant à soi après la publication d’indicateurs macroéconomiques mitigés voire positifs pour certains observateurs.

La croissance du secteur privé en zone euro a accéléré en décembre avec un indice composite, qui comprend aussi bien les chiffres du secteur des services que ceux du secteur manufacturier, ressortant à 52,1 le mois dernier, contre 51,7 en novembre. L'enquête menée auprès des directeurs d'achat souligne que les nouvelles commandes ont enregistré leur croissance la plus soutenu depuis juin 2011 et que la composante de l'emploi s’est affichée à 50 pour la première fois depuis décembre 2011, les licenciements étant compensés par les recrutements. Toutefois, la prudence était de mise pour l’Italie et la France où l’indice composite PMI a finalement atteint 47,3 points en décembre, contre les 47 points prévus, mais toujours en zone de contraction, au-dessous des 50 points.

La semaine qui s'ouvre s'annonce aussi très importante en matière d’informations économiques avec la réunion de la Banque centrale européenne, les minutes de la dernière réunion de la FED à l'issue de laquelle cette dernière avait annoncé une réduction de son soutien à l'économie et, en fin de semaine, le rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis. Enfin, cette semaine verra le début de la publication des résultats d'entreprises pour le quatrième trimestre ceux du producteur d'aluminium Alcoa.

Les investisseurs scruteront aussi attentivement les chiffres de l'Indice des directeurs d'achat du secteur non-manufacturier (PMI) de l'institut de gestion des approvisionnements (ISM) à 16h00.

Parmi les valeurs françaises, Valeo perdait 0,46 % à 79,51 euros. Le groupe a racheté la part du fabricant allemand d'ampoules Osram dans leur coentreprise américaine spécialisée dans les phares d'automobiles, devenant seul maître à bord.

Technip s’adjugeait 1,41% à 69,77 euros après la signature avec le géant pétrolier Petrobras de deux contrats pour des champs en eaux très profondes au large du Brésil.

Groupe Partouche progressait de 2,38 % à 0,86 euro. La société a vendu son casino belge de Dinant et un ensemble immobilier aux Etats-Unis, lui permettant de récupérer environ 12,5 millions d'euros.

Trigano prenait 1,19% à 17,00 euros après la publication d’un chiffre d'affaires en progression de 21,5% au cours du premier trimestre, tout en annonçant des mesures de compétitivité qui passeront par des réductions d'effectifs.

Nexans SA reculait de 0,27 % à 36,54 euros après avoir perdu pas loin de 3,5 % en matinée après un abaissement de recommandation de la banque HSBC à "neutre", "contre surpondérer".

L’Euro rebondissait quelque peu à 1,3607 Dollar et le Brent, échéance février 2014, à 107,74 dollars le baril alors que l’or restait quasi inchangé à 1 237,96 dollars l’once.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.