Le CAC rebondit grâce à Poutine

La Bourse de Paris a fortement rebondi mardi après l’apaisement des tensions en Ukraine suite aux propos de Vladimir Poutine.

L'indice CAC 40 a gagné 2,45 % à 4 395,9 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,9 milliards d'euros, le DAX 2,46% à 9 589,15 points et le FTSE 100, 1,72 % à 6 823,77 points.

La tension s’est relâchée hier sur les marchés à l’initiative du président Poutine. Dans un premier temps, ce dernier a ordonné aux soldats russes engagés dans des manœuvres militaires, sur la frontière avec l'Ukraine, de retourner dans leurs casernes puis dans un second, il a rassuré les marchés en affirmant que l'envoi de troupes russes était inutile pour le moment et que le recours à la force serait un décision de dernier recours.

Toutefois, même si l’initiative du président russe et ses propos ont permis aux marchés de reprendre leur souffle, la volatilité devrait rester de mise sur les marchés alors que la pression des occidentaux s’accentue. Les Etats-Unis ont rompu toute coopération militaire avec la Russie et John Kerry a clairement évoqué la possibilité de sanctions économiques et diplomatiques qui pourraient être prise dès cette semaine.

Les indicateurs macroéconomiques publiés en matinée sont passés inaperçus. Le chômage en Espagne a reculé quelque peu et les prix à la production industrielle en zone euro se sont repliés.

Dans la foulée des Bourses moscovite et européennes, Wall Street a nettement rebondi mardi, permettant à l'indice S&P 500 de battre un nouveau record. L'indice VIX, dit "indice de la peur" qui mesure la volatilité des échanges, a chuté de 11,56% à 14,15, après s'être envolé la veille. Les investisseurs ont aussi abandonné le marché obligataire qui avait bénéficié la veille d'une ruée des investisseurs vers les actifs jugés les moins risqués. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,691% contre 2,607% lundi soir et celui à 30 ans à 3,638% contre 3,557%.

Le Dow Jones a pris 1,41% à 16 395,88 points, le S&P 500 1,53% à 1 873,91 points, un nouveau record historique et le Nasdaq, 1,75% à 4 351,97 points.

Parmi les valeurs françaises, Société Générale a rebondi de 3,39% à 47,3 euros et Renault de 2,46% à 69,98 euros. Les deux valeurs fortement exposées à la Russie avaient nettement dévissé la veille.

Crédit Agricole a grimpé de 3,38% à 11,46 euros après le relèvement de recommandation à « acheter » contre « neutre » par la Société Générale.

Air France-KLM s’est adjugé 2,31% à 9,89 euros malgré l'abaissement de recommandation par Barclays à « sous-pondérer » contre « neutre » auparavant.

Arkema a bondi de 4,96% à 81,44 euros malgré l’annonce d’une forte baisse du résultat net en 2013. Le groupe a néanmoins réaffirmé sa confiance pour 2014.

Neopost a perdu 7,13% à 61,1 euros suite à l'abaissement de la recommandation de Société Générale à « vendre » contre « neutre » et malgré l'annonce d'un chiffre d'affaires pour 2013 en hausse de 2,4%.

Enfin, la cotation de Carmat a été suspendue après le décès du malade qui avait bénéficié de la première implantation d'un cœur artificiel autonome conçu par la société. Cette dernière a mis en garde contre toute conclusion hâtive.

L’Euro a légèrement progressé à 1,3743 Dollar. L'or comme le baril de brut, qui s’étaient envolés lundi, se sont repliés. L’or a fini la journée à 1 334,55 dollars l’once et le WTI, échéance avril 2014, à 103,36 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.