Le CAC progresse avant l’ADP

La Bourse de Paris poursuivait son rebond ce matin tout en restant extrêmement prudente dans l’attente des premiers indicateurs concernant la situation du marché de l’emploi aux Etats-Unis et la réunion de la BCE demain jeudi.

A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,09% à 4 121,30 points et le FTSE 100, 0,28% à 6 467,12 alors que le DAX 30 reculait de 0,12% à 9 116,51 points. 

Après avoir, contrairement aux places de Francfort, Zurich et Londres, bien réagi au fort recul de Wall Street la veille, le marché parisien essayait de poursuivre son rebond technique ce matin malgré les incertitudes entourant la planète économique : baisse de l’activité industrielle en chine et au Etats-Unis, fuite des capitaux des pays émergents et risque de déflation en zone euro. 

La bonne tenue de Wall Street hier malgré des indicateurs mitigés, mais soutenue par la publication de plutôt bons résultats d’entreprise, a permis aux investisseurs parisiens de pousser plus avant la tendance à la hausse du marché. 

Du côté européen, les indicateurs publiés ce matin se sont révélés mitigés. D’un côté, le secteur privé a enregistré en janvier sa plus belle progression depuis deux ans et demi dans la zone euro, la forte croissance du secteur manufacturier compensant le repli du secteur des services, selon les données rassemblées par Markit. De l’autre, les ventes au détail ont affiché un net repli en décembre, diminuant de 1,6% par rapport à novembre, selon des données publiées mercredi par Eurostat. 

Outre-Atlantique, les résultats de l'enquête ADP sur l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis devrait être le juge de paix de la séance. Le consensus prévoit 185 000 créations nettes d’emploi dans le secteur privé en janvier contre 238 000 en décembre. Un bon chiffre devrait rassurer les marchés alors qu’un chiffre décevant pourrait de nouveau faire chuter les marchés. Les investisseurs resteront aussi attentifs à la publication des résultats de Merck, Time Warner et de Twitter. 

Parmi les valeurs françaises, Lafarge reculait de 1,67% à 51,17 euros après un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "acheter" auparavant par Citigroup. 

Bouygues perdait 1,38% à 27,79 euros. RBC Capital Markets de Performance a dégradé la note du titre à Sous-performance. 

Arkema progressait de 1,65% à 78,40 après un relèvement de la sienne de "conserver" à "acheter" par Berenberg. 

Scor prenait 2,17% à 24,495 euros après avoir réalisé une croissance des primes de 5% à l'occasion des renouvellements de contrats de janvier 2014. 

Numericable se repliait de 0,67% à 27,355 euros. La société va développer avec IBM, une offre d'informatique dématérialisée à très haut débit en France à destination des entreprises. 

Bourbon avançait de 0,95% à 20,725 euros après l’annonce d’un chiffre d'affaires en hausse de 10,5% en 2013. 

Enfin, VM Matériaux se repliait de 1,53% à 28,26 euros après l’annonce de la baisse de son chiffre d'affaires en 2013 de 5,5%, suite au repli du marché de la construction au second semestre. 

L’Euro restait quasi inchangé à 1,3515 Dollar. L’or progressait à 1 259, 06 dollar l’once et le Brent, échéance mars 2014, restait stable à 105,94 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.