Le CAC 40 décroche avant le chômage américain

Le marché parisien a clôturé en forte baisse mardi retombant au plus bas depuis début octobre, les investisseurs s’inquiétant de plus en plus de l’avenir de la politique monétaire de la FED.


L'indice CAC 40 a perdu 2,65 % à 4 172,44 points dans un volume d'échanges plus important que ces derniers jours, le DAX 1,90 % à 9 223,40 points et le FTSE 100, 0,95 % à 6 532,43 points.

Après avoir ouvert en baisse, le CAC 40 s’est inscrit en repli tout au long de la séance, accélérant son recul après l’ouverture en en zone négative de Wall Street.

Le CAC 40 a décroché de manière inattendue mardi alors que la séance était dépourvue de tout indicateur majeur aussi bien aux Etats-Unis qu'en Europe. 

Pour nombre d’observateurs, 3 raisons expliquent ce repli. Premièrement, le CAC 40 est au plus haut de l’année alors que celle-ci touche à sa fin. De fait, de nombreux investisseurs estiment qu’il est temps de boucler leurs bénéfices pour l’année. Ensuite, l’incapacité du CAC 40 à casser la résistance des 4 300 points maintenant depuis plus d’un mois a favorisé le fort recul du marché parisien alors que les mauvaises nouvelles économiques s’amoncellent sur l’hexagone. Enfin, la nervosité des investisseurs semble s’être intensifiée comme l’atteste la remontée de l’indice VIX depuis plusieurs jours à l’approche de la prochaine réunion de la FED des 17 et 18 décembre prochain alors que les bons indicateurs macroéconomiques s’accumulent jours après jours aux Etats-Unis et que sera publié vendredi le taux de chômage aux Etats-Unis, principal vecteur de la politique monétaire de la FED.

Dans ce contexte, alors que la principale préoccupation des marchés reste le calendrier de l’évolution de la politique ultra-accommodante de la FED, nombres d’investisseurs sont tentés d’anticiper une réduction du montant des rachats d’actifs de la FED et préfèrent alléger leurs portefeuilles en prévision d’une fin semaine qui pourrait se révéler agitée.

Wall Street a donc naturellement clôturé en baisse mardi. Le Dow Jones a lâché 0,59% à 15 914, 62 points, le S&P 500 1 795,15 points et le Nasdaq, 0,20% à 4 037, 20 points.

Parmi les valeurs françaises, le secteur des télécoms a été particulièrement entouré après que Free eut annoncé le déploiement de son réseau 4G au prix de la 3G. Iliad, sa maison mère, a pris 0,8 % à 174,65 euros alors qu’Orange perdait 3,43% à 9,20 euros, Vivendi 3,19% à 18,03 et Bouygues 3,99% à 26,61 euros.

Le secteur bancaire a aussi subi de forts dégagements. Société Générale a abandonné 3,26 % à 40,80 euros, BNP Paribas 3,19 % à 53,33 euros, Natixis 2,49 % à 3,957 euros alors que Crédit Agricole limitait les dégâts après un relèvement de recommandation à « acheter » par la banque japonaise Nomura. Le titre cédait 1,01 % à 9,142 euros en fin de journée.

Parmi les valeurs du CAC 40, EADS s’est replié de 3,71% à 51,13 euros, EDF de 3,54% à 26,29 euros, Schneider Electric de 3,40% à 59,65 euros et Renault, de 4,58% à 61,87 euros.

AB Science a progressé de 7,07% à 16,36 euros après l'annonce de l'engagement d'études de phase III pour tester l'efficacité de sa molécule phare, le masitinib, dans le traitement du cancer colorectal métastasé.

Enfin, Neopost s’est replié de 2,68 % à 56,97 euros malgré que le fournisseur d'équipements de traitement de courrier eut confirmé ses prévisions pour 2013 après un chiffre d'affaires étal au troisième trimestre de son exercice décalé.

L’Euro a rebondi à 1,3590 dollar. L’or a repris quelques dollars à 1 223,39 dollars l’once et le WTI, échéance janvier 2014, s’est adjugé pratiquement 3 dollars à 96,81 dollars le baril.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.