Les marchés évoluent en territoire positif tirés par Wall Street

La Bourse de Paris s’apprécie de 1,32% à 4615,03 points dans un volume de 976 millions d’euros.

Les marchés évoluent en territoire positif tirés par Wall Street

L’indice parisien reprend des couleurs grâce notamment à un net rebond de la Bourse new yorkaise.

Il faut également souligner la fermeture des Bourses chinoises pour cause de jours fériés ce jeudi et vendredi, offrant ainsi un répit aux autres places boursières affectées par les récentes sous-performances enregistrées.

Par ailleurs, aujourd’hui sera placé sous le signe de la BCE avec le discours très attendu de Mario Draghi. 

Ailleurs en Europe, le Dax progresse de 1,60%, le Footsie Londonien gagne 1,47% et l’Eurostoxx 50 s’apprécie de 1,19%.

Du point de vue macroéconomique, après 3 séances de baisse, les indices américains se reprennent à l’image du Dow Jones qui s’apprécie de 1,82%. Les intervenants restent cependant prudent au regard d’une possible modification à la hausse des taux directeurs américains.

Bien que la Réserve fédérale pointe du doigt l’impact du ralentissement économique chinois sur les entreprises, elle reste ouverte à une remontée des taux en septembre. A noter que les salaires dans certains secteurs ont légèrement augmenté, mais que l’inflation reste faible avec la chute du cours des matières premières.

Sur le Vieux continent, la Banque centrale européenne revient sur le devant de la scène avec la conférence de presse de Mario Draghi à partir de 14h30. Aucune décision concernant la politique monétaire n’est attendue, cependant le président évoquera l’impact de la dégradation de l’économie chinoise, et fera part de ses anticipations sur la croissance et l’inflation.

Du côté des statistiques, les ventes aux détails en juillet dans la zone euro ont été publiées à 11h. Elles ont augmenté de 0,4% contre 0,6% attendu.

Outre-Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage et la balance commerciale de juillet seront publiées à 14h30. Par la suite, ce sera au tour de l’indice ISM non manufacturier à 16h.

Du côté des valeurs, EDF est pénalisé par le report de la mise en service de l'EPR de Flamanville au quatrième trimestre 2018, portant son coût à 10,5 milliards d'euros. Le titre chute de -3,90% à 17,98 euros.

Eramet s’apprécie de 2,10% à 48,75 euros. Le groupe envisage d'exploiter un gisement de lithium dans le nord-ouest de l'Argentine, un investissement de 260 millions de dollars, selon le secrétariat argentin aux Mines.

Par ailleurs, Merrill Lynch passe de « neutre » à « sous-performance » sur Engie. Le titre cède -1,32% à 15,35 euros.

Enfin, Air France-KLM bondit de 4,54% à 6,27 euros. Selon certains médias, Air France envisagerait de lancer une filiale low cost pour augmenter sa compétitivité.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se stabilise (+0,08% à 1,1235$). Les intervenants sont attentistes avant la conférence de Mario Draghi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.