Le CAC reste optimiste

La Bourse de Paris a terminé en quasi équilibre jeudi au terme d’un séance hésitante qui n’a du son salut qu’à des indicateurs américains encourageants.

L'indice CAC 40 a grignoté 0,09 % à 4 430,86 points, dans un volume d'échanges faible de 2,6 milliards d'euros. Le DAX a pris 0,20 % à 9 623,36 points et le Footsie, 0,10 % à 6 659,04 points.

Après avoir ouvert en très légère hausse, la bourse de Paris a évolué en dents de scie tout au long de la séance avant de trouver le chemin de la hausse à l’ouverture de Wall Street.

Même si le marché parisien est resté atone hier, un vent d’optimisme continue de souffler parmi les investisseurs. La crise ukrainienne semble apaisée, les marchés sont assurés du soutien des banques centrales américaine et européenne et la publication d’indicateurs encourageants en Europe et aux États-Unis ne peuvent que soutenir le moral des investisseurs.

Sur un plan franco français, la nomination de Manuel Valls et la formation de son gouvernement n’ont pas provoqué de réactions particulières sur le marché. Le contenu du pacte de stabilité est beaucoup plus attendu par les investisseurs alors que le nouveau ministre de l’économie, Arnaud Montebourg, dont les critiques acerbes et récurrentes à l'égard de Bruxelles et de l'Allemagne ont laissé des traces dans ses relations avec ses interlocuteurs européens, sera chargé de le défendre.

Aujourd’hui, les investisseurs auront les yeux tournés vers la réunion de la Banque centrale européenne. Les marchés après les propos du patron de la Bundesbank, Jens Weidmann, ont salué la volonté de la banque centrale européenne de soutenir l’économie et de lutter contre le risque de déflation en zone euro. Toutefois, de nombreux analystes avertissent qu’il y a loin de la coupe aux lèvres et que la BCE devrait opter pour le statuquo aujourd’hui.

Outre-Atlantique, la publication d’indicateurs plutôt encourageants a permis aux marchés européens et américains de terminer dans le vert. Les créations d'emploi dans le secteur privé et les commandes aux industries manufacturières se sont affichées en hausse. Cependant, cette dernière est restée limitée, les investisseurs se concentrant déjà sur la publication du taux de chômage aux Etats-Unis vendredi.

Le Dow Jones a progressé de 0,24 % à 16 573 points. Le S&P 500 a battu un nouveau record en s’adjugeant 0,29 % à 1 890,90 points et le Nasdaq a pris 0,20 % à 4 276,46 points.

Parmi les valeurs françaises, TF1 s’est envolé de 7,13 % à 13,08 euros. Morgan Stanley a confirmé son opinion « surpondérer » et son objectif de cours de 16,5 euros.

L'action Alcatel-Lucent a pris 3,17 % à 3,03 euros après que Natixis eut relevé sa recommandation de « neutre » à « acheter ».

ArcelorMittal a perdu 1,45% à 11,59 euros après un abaissement de recommandation de Crédit Suisse. La banque suisse a abaissé sa recommandation de « surperformance » à « neutre » et ramener son objectif de cours de 20 à 17 dollars

Nicox a reculé de 3,7% à 2,48 euros après avoir creusé sa perte nette à 18,1 millions d'euros en 2013.

Alstom s’est adjugé 2,52% à 21,97 euros après l’annonce de la signature d'un contrat de 150 millions d'euros avec l'opérateur ferroviaire allemand Verkehrsverbund Mittelsachsen GmbH.

Derichebourg a bondi de 11,68% à 2,86 euros après l’obtention d'un contrat de 110 millions d'euros sur cinq ans pour assurer la collecte des déchets ménagers dans quatre arrondissements de Paris.

Stallergenes a progressé de 6,76% à 61,92 euros suite à l'approbation aux Etats-Unis de son comprimé Oralair pour le traitement de l'allergie aux pollens de graminées.

Enfin, SII a grimpé de 4,83% à 7,82 euros. La société a annoncé l'achat de la société allemande Rücker Aerospace, renforçant ainsi son activité dans l'aéronautique et à l'international.

L’Euro a reculé à 1,3767 Dollar. L’or a rebondi à 1 289,90 dollars l’once et le WTI, échéance mai 2014, s’est légèrement replié à 99,35 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.