Le CAC 40 repart de l’avant après un léger recul hier

La Bourse de Paris repart de l’avant à la faveur du rebond des cours du brut qui soutient Total.

Le CAC 40 repart de l’avant après un léger recul hier

La tendance est également soutenue par les anticipations d’un QE de la BCE l’année prochaine. A Francfort, le Dax oscille autour des 10 000 points et se rapproche de son record historique.

A la mi-séance, le CAC 40 gagne 0,35% à 4 392,53 points dans un volume d’affaires de 833 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 1,16% et le Dax de la Bourse de Francfort 0,02%. L’indice vedette allemand, qui oscille au-dessus des 10 000 points n’est plus qu’à une trentaine de points de son record historique (10 050,98 points). L’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro s’adjuge 0,25%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones s’inscrit en hausse de 0,31%.

La Bourse de Paris a effacé ses pertes de la veille, la stabilisation des cours du pétrole après un plus bas de cinq ans permettant à Total, première capitalisation de l’indice CAC 40, de rebondir. Le baril de Brent de la mer du Nord est en effet repassé au-dessus des 72 dollars après être tombé à 67,53 dollar hier matin. La bonne tenue du Dax de la Bourse de Francfort, qui est revenu sur le seuil des 10 000 points, constitue également un facteur de soutien. La tendance bénéficie en outre des anticipations d’assouplissement monétaire au Japon et en Chine.

Si les investisseurs parient également sur un QE de la BCE, ils ne l’attendent pas avant l’année prochaine. Le rendement des emprunts français et allemand à 10 ans se tend à respectivement 0,998% (contre 0,988% hier) et 0,7329% (contre 0,7267%). La BCE et la Banque d’Angleterre doivent réunir leur conseil respectif après-demain.

Sur le front des statistiques, les prix à la production ont diminué de 0,4% en octobre dans la zone euro, soit leur contraction la plus marquée depuis un an. Un indicateur américain est programmé pour 16h00 : les dépenses de construction d’octobre.

A noter également que la rencontre à Berlin des ministres français des Finances et de l’économie, Michel Sapin et Emmanuel Macron, avec leurs homologues allemands Wolfgang Schäuble et Sigmar Gabriel vient de commencer.  Christian Noyer et Jens Weidmann, respectivement gouverneur de la Banque de France et président de la Bundesbank, sont également présents.

Total progresse de 2,40% à 45,70 euros avec la stabilisation du baril de Brent. Technip reprend 1,31% à 52,65 euros. L’indice Stoxx Europe 50 du pétrole et du gaz s’inscrit en hausse de 1,94%.

Parmi les autres grandes valeurs cycliques, Legrand gagne 1,30% à 43,86 euros, Schneider Electric 0,58% à 65,75 et Alstom 1,08% à 28,14 à la suite d’une note de Liberum, qui a entamé la couverture des trois titres à « achat » pour le premier et à « conserver » pour les deux autres.

Toujours au chapitre des recommandations d’analystes, Deutsche Bank a entamé le suivi de Numericable-SFR à « achat » avec un objectif de cours de 39 euros. Le titre avance de 2,25% à 35,25 euros. Citi a intégré Danone (+0,57% à 56,77euros) à sa Focus List de valeurs européennes préférées.

Dassault Aviation s’adjuge 6,40% à 1 069 euros. Les négociations sur l’achat de Rafale par l’Inde se poursuivent. Du bon travail « a été engagé » en vue de la vente à l’Inde de 126 avions de combat, mais il convient de rester prudent, a déclaré François Hollande. Le contrat est évalué à quelque 15 milliards de dollars.

Sanofi cède 0,20% à 78,22 euros. Le laboratoire a annoncé que l’autorité sanitaire américaine a approuvé l’utilisation du Priftin en comprimés dans le traitement de l’infection tuberculeuse latente.

Airbus Group s’apprécie de 0,43% à 48,95 euros. China Aircraft Leasing Group Holdings a annoncé avoir finalisé un accord en vue de l’achat de 100 appareils pour un montant de 10,2 milliards de dollars soumis à l’approbation de ses actionnaires.

Gemalto monte de 1,17% à 69,08 euros. Le spécialiste de la sécurité numérique a annoncé s’associer avec Chunghwa Telecom, le premier opérateur taiwanais avec 10 millions d’abonnés, dans le lancement de services mobiles NFC de paiement sans contact.

Enfin, Neopost chute de 15,57% à 48,29 euros. Le spécialiste des équipements de salles de courrier a abaissé ses prévisions de résultats pour son exercice 2014 en raison d’une chute de ses ventes d’équipements au troisième trimestre. Le groupe table désormais sur une croissance organique de son chiffre d’affaires quasi nulle au lieu d’une hausse de 1% à 3%. La marge opérationnelle courante devrait ressortir proche de 22% hors charges d’acquisition, contre 22,5% à 23,5% précédemment estimé. Société Générale a dégradé le titre de « conserver » à « vendre » avec un objectif de cours de 48 euros.

Sur le Forex, la paire euro/dollar lâche 0,28% à 1,2434 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.