Les marchés hésitants après une série d’indicateurs contrastés

La Bourse de Paris progresse de 0,38% à 4916,21 points dans un volume de 1 milliard d’euros.

Les marchés hésitants après une série d’indicateurs contrastés

L’indice parisien évolue de manière hésitante à la mi-séance dans le sillage de statistiques économiques qui divergent. Alors que l’industrie se porte mieux en zone euro, elle continue de se contracter en Chine.

Ailleurs en Europe, le Dax gagne 0,68%, le Footsie Londonien abandonne 0,33% et l’Eurostoxx 50 s’apprécie de 0,38%

Du point de vue macroéconomique, l’activité manufacturière chinoise recule toujours à l’image de l’indice PMI établi par Markit et publié par Caixin ce matin à 48,3 points. Bien que supérieur aux attentes du consensus, ce chiffre inférieur au seuil des 50 points reflètent un ralentissement de l’industrie.

Les nouvelles commandes à l’exportation ont quant à elles rassurés les investisseurs. L’indicateur affichait une hausse à 50,7 contre 44,6 points en septembre, faisant état d’une demande mondiale en progression.

Wall Street a clôturé en baisse vendredi dernier (le S&P 500 a reculé de 0,48%). La Fed, plus ferme quant à un relèvement des taux courts pour le mois de décembre, devra prendre sa décision d’ici la fin de l’année alors que la BCE a annoncé le renforcement de son programme de rachat d’actions.

Il est à noter que le mois d’octobre a été le meilleur mois depuis 2009 en terme de performance de l’indice Cac 40 qui termine sur une hausse de près de 10%, et que la microéconomie revient sur le devant de la scène avec la publication des résultats de 8 entreprises du Cac (EDF, Legrand, Société Générale, Veolia Environnement, Arcelor Mittal, Crédit Agricole, Engie et Alstom).

Du côté des statistiques, en France, l’industrie a continué son avancée. En effet, l’indice PMI a été publié ce matin à 50,6  points contre 50,7 attendu.

En Allemagne, le même indice a progressé à 52,1 points contre 51,6 attendu.

Par ailleurs, nous suivrons aussi outre-Atlantique l’indice ISM de l’activité manufacturière qui sera publié à 16h. Celui-ci est attendu en baisse à 50 points.

Du côté des valeurs, Amundi, filiale commune de Crédit Agricole (+1,65% à 11,71€) et Société Générale (+0,83% à 42,65€) a fixé le prix indicatif de son action dans une fourchette de 42 à 52,20€ pour son entrée prochaine en Bourse.

PSA Peugeot Citroën perd 0,28% à 15,98 euros après une baisse de 6,3%  des immatriculations de voitures neuves en France pour le mois d’octobre.

Enfin, Renault gagne 3,01% à 88,31 euros bénéficiant d’un relèvement de prévisions de son partenaire Nissan.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar s’apprécie de 0,13% à 1,1022$. L’euro gagne du terrain face à un dollar affaibli par des indicateurs américains inférieurs aux attentes.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.