Le CAC 40 veut y croire

La Bourse de Paris évolue dans le vert à la mi-séance au lendemain du défaut de paiement de la Grèce vis-à-vis du FMI. Alexis Tsipras relance les perspectives d’un accord.

Le CAC 40 veut y croire

A la mi-séance, le CAC gagne 2,33% à 4901,92 points. Le DAX 30 prend 2,68%, le Footsie londonien 1,74% et l’Euro Stoxx 50 grappille 3,17%.

Du point de vue macroéconomique, hier la Grèce n’a pas honoré le remboursement de 1,6 milliard d’euros dus au FMI. Ainsi elle devient le premier pays industrialisé à faire défaut envers l’institution internationale.

Alors qu’un nouvel Eurogroupe est prévu à partir de 17h30 pour étudier la demande d’Alexis Tsipras sur un prolongement du plan d’aide, ce dernier aurait finalement accepté les conditions de ses créanciers proposées le week-end dernier.

Cette information crédible, sortant du Financial Times, sauverait temporairement une Grèce au bord de la faillite.

Plus particulièrement, le premier ministre grec aurait écrit une lettre aux responsables de la commission européenne, du FMI et de la BCE. Il aurait demandé l’extension du plan de renflouement de 29,1 milliards d’euros sur deux ans, acceptant toutes les réformes au sujet de la TVA sauf le rabais spécial de 30% des îles grecques.

Athènes a également les yeux braqués sur le référendum prévu dimanche qui questionnera le peuple sur le système « réformes contre argent frais ». L’information citée par le Financial Times, si elle se vérifie, remettrait en cause ce dernier.

Pour l’instant et selon plusieurs instituts de sondage, le non l’emporterait mais le oui progresse.

Du côté des statistiques, en Zone euro, l’indice PMI Manufacturier définitif de Juin est ressorti à 52,5. La croissance manufacturière a un peu accéléré mais est cependant restée molle en raison des incertitudes concernant le dossier grec.

Plus spécifiquement, l’indice PMI de la France a augmenté à 50,7, celui de l’Allemagne s’est stabilisé à 51,9.

Autre rendez-vous de la journée, l’indice ISM manufacturier américain est attendu à 16h00.

Toujours aux Etats-Unis, on attend pour 14h15 l’enquête ADP Employer Service des créations d’emplois dans le secteur privé en juin.

Du côté des valeurs, Renault prend 3,54% à 96,73€. Le titre profite d’un relèvement de recommandation à « surperformer » contre « neutre » auparavant par Exane. D’autre part, le titre profite du rebond en juin des immatriculations de voitures neuves qui ont progressé de 8,5%.

Le secteur automobile se porte bien à l’image de Peugeot (+4,12 %) et Valeo (+3,08 %).

L’Oréal gagne 1,38% à 162,20€. Citi a abaissé sa recommandation sur le titre à « vendre » contre « neutre » préalablement.

Airbus Group gagne 4,19% à 60,64€. En cause, une signature à Paris d’une importante commande en Chine de 75 exemplaires d’A330 pour un montant de 16,1 milliards d’euros (18 milliards de dollars).

Suez Environnement prend 2,13% à 17,04€ en annonçant la signature d’un accord avec un groupe public chinois pour la création d’un « acteur majeur dans le domaine de l’eau et des déchets en Chine », Derun Environnement.

Publicis gagne 1,87% à 67,56€. Le groupe a annoncé avoir retenu Heineken en tant que principale agence pour ses campagnes de publicité. 12,7% des revenus 2014 du groupe seront mis à profit des forces de ventes et de marketing.

Enfin le secteur bancaire est bien orienté à l’image de BNP Paribas (+2,81%) Crédit Agricole (+ 2,96%) et Société Générale (+ 3,31%).

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de 0,13% à 1,1128 $.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.