SP500 - Focus sur l'inflation

Les États-Unis se retireront de l'accord nucléaire iranien et rétabliront les sanctions, ce qui ajoutera un autre niveau d'incertitude géopolitique.

SP500 - Focus sur l'inflation

Les prix du pétrole pourraient continuer à être soutenus et exercer une pression potentielle sur l'inflation, ce qui serait négatif pour les marchés boursiers à l'échelle mondiale.

Pour l'instant, l'effet sur les marchés boursiers est plutôt modéré, car la nouvelle était largement anticipée et il reste à voir si l'augmentation du prix du pétrole se traduira en hausse de l’inflation. Nous aurons un aperçu avec la publication des prix à la production aux Etats-Unis et surtout demain avec l’indice des prix à la consommation (CPI core) pour le mois d’avril.

Les marchés américains ont amorcé un fort rebond depuis le rapport de l’emploi de vendredi dernier, qui a affiché une croissance des salaires moyens moins importante que prévu. La confirmation d'une inflation tempérée aujourd'hui et demain prolongerait probablement ce rebond.

Le SP500 va re-tester la résistance de 2683 avec de bonnes chances de la casser, ce qui ouvrirait la voie pour 2717 (haut d'avril), puis 2800 (haut de mars). Néanmoins, la volatilité devrait rester élevée sur les actions américaines avec de nombreuses craintes qui persistent : hausse du prix du pétrole, l’appréciation du dollar, les tensions commerciales et géopolitiques, et une période plus faible au niveau saisonnier.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.