Regain d’optimisme en Suisse

Les indicateurs de tendance sont clairement haussiers. Le SMI pourrait retrouver son plus haut de 2015 à 9 550 points, voire toucher les 10 200 points.

bg_switzerland_flag_1222377

Après un deuxième semestre 2016 fébrile, les sociétés suisses ont mieux débuté l’exercice 2017, notamment dans les secteurs cycliques et financiers. Les fondamentaux en Suisse restent solides avec un taux de chômage stable juste au-dessus de 3% et une croissance du PIB projetée à 1,5% pour 2017 et 1,8% pour 2018, comparé à 0,8% et 1,29% pour les années 2015 et 2016. Les entreprises suisses sont également plus optimistes selon les indicateurs avancés du KOF et du PMI manufacturier, tous deux en net progrès. Les exports sont portés par une Europe qui se porte mieux économiquement et politiquement. La BNS a réduit l’intensité de ses interventions sur le marché des changes comme le témoigne l’évolution plus faible des avoirs à vue ces dernières semaines. L’euro, qui a repris du poil de la bête depuis l’élection d’Emmanuel Macron, pourrait prolonger sa hausse si la BCE venait à afficher une ligne de durcissement lors de sa réunion ce jeudi 8 juin.

Le Swiss Performance Index (SPI), moins impacté par le franc fort, a récemment touché un nouveau record historique, alors que l’indice du SMI des plus grosses capitalisations suisses ne devrait tarder à faire de même. En effet, le SMI a cassé la barre psychologique de 9000 atteignant un nouveau plus haut sur 52 semaines au milieu du mois de mai. Les indicateurs de tendance sont clairement haussiers avec les moyennes mobiles simples de 20 semaines (100 jours) et de 40 semaines (200 jours) qui continuent de grimper, et le nuage Ichimoku bien orienté à la hausse. La force de la tendance reste également intacte comme l’indiquent le RSI et le MACD, tous deux en tendance haussière et en territoire positif depuis fin 2016.

Suite au fort rallye post-Macron, l’indice consolide légèrement et la baisse pourrait se prolonger à court-terme en direction de 8700 ; un niveau de support majeur qui devrait toutefois attirer des acheteurs potentiels. En effet, on retrouve le niveau de retracement Fibonacci de 61,8% à 8732, le haut du mois de mars et le point pivot mensuel à 8715, ainsi que la moyenne mobile de 100 jours un peu plus bas à 8688. Si ce niveau tient, un rebond est envisageable direction le haut de 2015 à 8550 dans un premier temps, puis 10200, mouvement d’extension Fibonacci de 161,8%. En revanche, une cassure en clôture hebdomadaire en-dessous de 8700 ouvrirait la voie pour 8300, ligne haute du canal horizontal de 2016.

Switzerland Blue Chip Cash

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.