Le CAC 40 chute de nouveau

Hier, sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 a connu son plus fort recul depuis le 26 septembre dernier avec une chute des cours de -1,24% à 4414,67 points, dans un volume d’échanges de 2,94 milliards d’euros.

Le CAC 40 chute de nouveau

Les bourses européennes s’inscrivent dans cette même dynamique baissière. Le FTSE londonien est celui qui a le mieux résisté avec -1,04% à 6845,42 points. Le DAX allemand a décroché de -1,47% à 10 370,93 points. L’Euro Stoxx a connu un fort affaissement avec -1,33% à 2982,95 points. 

Aux États-Unis, la tendance est également à la baisse avec le S&P 500 qui a perdu -0,65% à 2097,94 points. Le Nasdaq Composite s’est délesté de -0,93% à 5105,57 points et le Dow Jones Industrial Average s’est affaibli de -0,43% à 17 959,64 points.

Hier, plusieurs statistiques économiques notables nous sont parvenues. L’indice PMI manufacturier de la France s’est avéré supérieur aux attentes à 51,8 points (consensus Bloomberg à 51,3 points) à l’inverse du PMI manufacturier de l’Allemagne qui est ressorti à 55 points (consensus Bloomberg à 55,1 points). Aux États-Unis, les demandes de prêts immobiliers de la MBA sont en baisse de -1,20%, les créations d’emplois non agricoles ADP pour octobre ont progressé de +147K (consensus Bloomberg à +165K) et les stocks hebdomadaires de pétrole brut affichent une très nette augmentation à +14,42 millions de barils (consensus Bloomberg à +1,013 million).

Concernant le calendrier économique de la journée, le Royaume-Uni publiera son indice des directeurs d’achat du secteur des services pour octobre à 10h30 (consensus Bloomberg à 52,5 points). D’autres indicateurs importants nous parviendront d’outre-Manche avec l’objectif des achats d’actifs par la Banque d’Angleterre (consensus Bloomberg à 435 milliards de livres) et sa décision sur les taux d’intérêt (consensus Bloomberg à +0,25%).

Cet après-midi, les États-Unis feront part de plusieurs données importantes à savoir le nombre d’inscriptions au chômage (consensus Bloomberg à +256K), l’indice PMI composite de Markit pour le mois d’octobre ou encore l’indice des directeurs d’achat du secteur non manufacturier de l’ISM pour le même mois (consensus Bloomberg à 56 points).

Sur les secteurs du Stoxx 600, seul le secteur de l’immobilier a progressé (+0,45%). Les trois secteurs qui effectuent la plus forte baisse sont l’automobile (-2,56%), les banques (-2,37%) et le secteur gaz et pétrole (-2,18%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes progressions sont Sanofi (+1,12% à 71,85€), Unibail-Rodamco (+0,92% à 214,90€) et Klépierre (+0,05% à 36,905€). Les trois plus fortes chutes sont BNP Paribas (-3,75% à 50,76€), Axa (-3,75% à 19,78€) et Peugeot (-3,48% à 13,02€).

Du côté des recommandations des brokers, la banque d’investissement américaine Merrill Lynch est passée « neutre » sur la valeur française BNP Paribas, tout en rehaussant son objectif cible de 52,2 à 56,5€.

Natixis est désormais à l’achat sur le titre Rexel avec comme objectif de cours 17€.

Crédit Suisse a pour sa part nettement relevé son objectif de cours sur Shell en passant de 2150 à 2325£, tout en conservant son avis de « surperformance ».

Citigroup a abaissé son objectif de cours du titre publicitaire français JCDecaux de 33 à 30,50€.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,1100 dollar mercredi, contre 1,1050 dollar la veille.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.