Les taux d’intérêt suisse ont probablement atteint leur niveau le plus bas

La BNS a maintenu le taux d’intérêt des dépôts à vue à - 0,75%, et le Libor CHF 3 mois entre -0,25% et -1,25%.

bg_swiss_coin_1211934

Rien de surprenant étant donné que la BCE n’avait annoncé aucun changement la semaine précédente. Nous avons constaté une nette amélioration du PIB suisse (bien qu’aidé par des dépenses publiques plus importantes) et de l’inflation depuis la stabilisation de l’EUR/CHF aux alentours de 1,10 ; de ce fait, la BNS va très certainement continuer à observer de près toute décision de la BCE, et agir en conséquence.

La BCE est restée inactive la semaine dernière, et étrangement silencieuse quant à toute action possible dans le futur. Nous pensons que comme pour le Japon, les taux d’intérêts négatifs ont fait trop de mal aux banques européennes pour pouvoir avoir un impact positif à long terme. Avec des bilans déjà fragilisés par des exigences en capital élevées, les banques hésitent à octroyer des prêts car les marges ne justifient plus le risque de défaut de paiement. L’activité d’emprunt des banques européennes a surtout ralenti à l’étranger, ce qui a pour effet de renforcer l’euro. Cela signifie que tant que les banques restent sous pression, les injections de liquidité auront du mal à atteindre l’économie réelle ; la BCE n’a par conséquent aucun intérêt à réduire encore les taux.

Pour la Suisse, cela signifierait que les taux d’intérêt ont atteint leur niveau le plus bas. Cependant la BNS restera vigilante et interviendra peut-être sur le marché des changes dans le cas d’une volatilité du franc suisse, comme c’était le cas lors du vote du Brexit.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.