Une ouverture attendue en légère baisse à la Bourse de Paris

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé hier dans le rouge (-0,65% à 4406,61 points), dans un volume d'échanges de 1,93 milliard d'euros.

Une ouverture attendue en légère baisse à la Bourse de Paris

Parmi les autres marchés européens, Londres a reculé de -0,28%, Francfort a cédé -0,88% et l'Eurostoxx 50 a lâché 0,69%.

Aux Etats-Unis, Wall Street a terminé en légère baisse au terme d'une séance peu animée avant le discours de Janet Yellen aujourd’hui, le Dow Jones a perdu -0,16%, le Nasdaq Composite -0,11% et le S&P 500 -0,14%.

Le repli initial des places européennes qui avait atteint -1,2% s'expliquait par un indice IFO traduisant une importante dégradation du climat des affaires en Allemagne au mois d'août.

Cela étant, outre-Atlantique, la publication d'un rebond de +4,4% des commandes de biens durables aux USA (au lieu de +3,4% attendu en juillet) a provoqué un très léger rebond sur les marchés Actions. 

Aujourd’hui, la séance sera particulièrement fourni en terme statistiques, avec la seconde estimation du PIB au 2e trimestre au Royaume-Uni ainsi qu’aux Etats-Unis, et à 16h l’indice de sentiment du consommateur publié par l’université du Michigan.

Les opérateurs s'attendent par ailleurs à ce que Janet Yellen signale cet après-midi à partir de 16h00 sa volonté de normaliser la politique monétaire américaine avec une seconde hausse de taux d'ici à la fin de l'année.

Du côté des secteurs, le secteur des télécommunications a terminé en tête (+0.52%), suivi par le secteur des services aux collectivités (-0.31%). Du coté des baisses, les services aux consommateurs ont baissé de (-0.95%) ainsi que le secteur de l’industrie (-0,83%).

Du côté du palmarès du CAC 40, uniquement trois valeurs ont terminé dans le vert, Orange (0,52%), Klepierre (+0,31%) et Essilor (+0,04%). Les plus fortes baisses ont été Valeo (-2,12%) et Peugeot (-2,09%)

Du côté des recommandations des brokers Goldman Sachs a relevé son cours cible de 50 à 52.50 euros sur Legrand. Société Générale a relevé sa cible à 105€ sur Teleperformance.

Sur le marché des changes, le dollar, très sensible lui aussi ces derniers jours aux spéculations sur la politique monétaire de la Fed, cède un peu de terrain, autour de 1,1280$ pour un euro. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.