Les marchés européens se ressaisissent

L’indice parisien se reprend à la mi-séance. À 12h20, il s’appréciait de +1,20% à 4381,98 points, dans des volumes de 736 millions d’euros.

Les marchés européens se ressaisissent

Les autres places boursières européennes accompagnent le CAC 40 dans le vert. Le FTSE 100 londonien gagne + 0,28%. L’Eurostoxx 50 augmente de +1,19% et le DAX 30 s’apprécie de +1,43%.

Les marchés asiatiques ont de nouveau évolué en ordre dispersé aujourd’hui. Le Hang Seng Index s’est apprécié de +0,97%. Le Shanghai Composite s’est déprécié de -0,29% et le Nikkei 225 a perdu – 0,25%.

Le marché continue d’espérer un soutien des banques centrales à la veille du conseil de la BCE.

Concernant l'agenda économique d'aujourd’hui, les prix à la production en Allemagne sont parus à -2,2% pour juin en glissement annuel (consensus Bloomberg à -2,4%). À 10h30 pour le Royaume-Uni, le nombre de demandeurs d’emploi pour juin a été publié à 400 tandis que le consensus Bloomberg tablait sur 3 500. Et les salaires moyens britanniques (bonus compris) pour mai sont parus à +2,3% conformément aux attentes (Bloomberg).

Cet après-midi à 13h00, les demandes de prêts hypothécaires sont ressorties à 3,65% pour les États-Unis selon la MBA (contre 3,60% précédemment). Au même moment, le Premier Ministre britannique Theresa May répondait aux questions posées par le Parlement pour la première fois depuis sa nomination. À 16h00 sera publié l’indice de confiance des consommateurs de la zone euro, prévu à -8,0 selon Bloomberg. À 16h30 paraîtra la très surveillée variation des stocks de pétrole brut aux États-Unis, attendue à -2,100 M de barils.

Les cours du pétrole sont en hausse à la mi-séance. Le Brent gagne +0,24% à 46,82$ et le WTI augmente de +1,97 % à 45,54$.

L’euro baisse de -0,12% face au billet vert à 1,1008$. La livre s’apprécie de +0,59% contre le dollar à 1,3190$.

Concernant les valeurs parisiennes, le podium des hausses se composent de Cap Gemini, qui marque la plus forte progression avec +4,18% à 82,09€. En deuxième position, Renault, s’apprécie de +2,83% à 76,32€. Et pour compléter ce podium Klepierre gagne +2,79% à 40,46€.

 Seul Technip est dans le rouge à la mi-séance, la valeur perd -0,47% à 50,89€.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.