Les marchés ralentissent mais restent haussiers

L’indice parisien temporise à la mi-séance. À 12h20, le CAC 40 progresse de +0,54% à 4217,84 points, dans des volumes de 1,127 milliard d’euros.

Les marchés ralentissent mais restent haussiers

Les autres places européennes sont toutes vertes à la mi-séance. Le DAX 30 augmente de +0,25%, le FTSE 100 londonien s’apprécie de +0,49% et l’EuroStoxx 50 gagne +0,68%.

Ce matin, les cours ont oscillé entre le rouge et le vert, comme le démontre les cours du CAC qui sont descendus jusqu’à -1% avant d’être en progression à la mi-séance. Les investisseurs attendent des signaux de soutiens de la part du président de la banque d’Angleterre qui doit s’exprimer aujourd’hui à 17h.

Du côté des places boursières asiatiques, le Shanghai Composite perdu -0,07%. Le Hang Seng Index de la Bourse de Hong Kong a progressé de +1,75% et l’indice Nikkei 225 était en légère hausse de +0,06%.

Les cours du pétrole sont autour du seuil à 50$ à la mi-séance. Le Brent gagne +0,22% à 50,26$ et le WTI perd -0,30% à 49,43$. L’euro progresse légèrement face au dollar avec +0,05% à 1,1130$.

Concernant les statistiques, l’agenda est très chargé aujourd’hui : ce matin, la production industrielle japonaise a été publiée à -2,3% contre -0,1% prévue. En Allemagne, les ventes au détails du mois de mai sont parues à +0,9% pour +0,7% anticipées. Toujours en Allemagne, l’évolution du nombre de chômeurs est de – 6000 contre -5000 attendue.

En France, les dépenses de consommation (inter mensuel) sont de -0,7% contre une estimation nulle par le consensus Bloomberg. L’indice des prix à la consommation français du mois de juin est de +0.2, comme établi par le consensus.

Au Royaume-Uni, le PIB en glissement annuel est de +2,0%, conforme au consensus. L’indice des prix à la consommation européen est ressorti à +0,1% tandis qu’il était attendu à 0.

Cet après-midi à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux chômages sont attendues à +267000. Le PIB canadien inter mensuel est attendu à +0,1% à la même heure.

Du coté des valeurs parisiennes, le podium des hausses se composent de Vivendi en progression de +3,00% à 17,00€. Ensuite, Safran avec +1,94% à 60,45€ et enfin Engie avec +1,82% à 14,29€ complètent le podium.

Du côté des baisses, Capgemini est en tête avec -1,06% à 77,69€, ArcelorMittal suit, à -0,58% à 4,126€. Pour compléter ce podium, Saint-Gobain se déprécie de -0,45% à 34,255€.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.