Les bourses européennes de nouveau dans le rouge avant l’ouverture

Sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 s’est replié lundi de -1,85% à 4227,02 points à la clôture, dans un volume d’échanges moyen de 3,1 milliards d’euros.

Les bourses européennes de nouveau dans le rouge avant l’ouverture

Sur les autres marchés européens, la baisse a une nouvelle fois fait l’unanimité ; le DAX 30 a reculé de -1,53%, le FTSE 100 a perdu -0,92% et l’Eurostoxx 50 a baissé de -1,94%.

Aux États-Unis, les indices ont également terminé la journée dans le rouge ; le S&P 500 a perdu -0,81%, le Nasdaq Composite -0,94% et le Dow Jones -0,74%.

Hier, la séance a été marquée par l’absence de nouvelles économiques et publications de données. Dans la matinée, la production industrielle chinoise est ressortie conforme aux attentes à +6,0% en glissement annuel. Le Premier Ministre britannique David Cameron s’est exprimé sur le plateau de la chaine anglaise BBC sur le sujet du Brexit, à dix jours du référendum.

Aujourd’hui, les indices des prix à la consommation (CPI) seront publiés à 9h00 pour l’Espagne ; en glissement annuel le consensus table sur un repli de -1,0% (Bloomberg). L’inflation de base (CPI Core) est quant à elle prévue à +0,7% (Bloomberg) en glissement annuel. À 10h00 en Italie, nous aurons le CPI harmonisé, attendu en glissement annuel à -0,3% (Bloomberg). Pour le Royaume-Uni, une batterie de statistiques paraîtra à 10h30 ; l’indice des prix à la production est attendu à -0,5% en glissement annuel et en progression de +0,3% par rapport au mois précédent. À 11h00, la production industrielle en zone euro, ajustée des variations saisonnières, est attendue à +0,8% en glissement mensuel (Bloomberg). Cet après-midi aux États-Unis paraîtront à 14h30 les données sur les ventes au détail et les prix à l’importation.

Sur les secteurs européens, la baisse a été généralisée ; les plus fortes corrections ont été observées sur les valeurs bancaires (-2,93%) qui concentrent le plus d’inquiétudes avant le vote du Brexit, suivies logiquement par les assureurs (-2,66%) et les services financiers (-2,52%). Les replis les moins marqués ont été constaté sur les sociétés de la chimie (-0,95%), celles des matériaux de base (-1,13%) et les valeurs technologiques (-1,14%).

Du côté du palmarès sur le CAC 40, seul Nokia était dans le vert hier en prenant tout de même +1,59%. Les baisses les plus importantes ont été enregistrées sur LafargeHolcim (-4,14%), AXA (-3,52%) et Safran (-3,39%).

Les modifications des opinions d’analystes de lundi étaient les suivantes :

Sur Safran, Bank of America Merrill Lynch est passé de « achat » à « neutre ».

Pour Direct Energie, Oddo Securities a débuté la couverture du titre avec un avis à « neutre » et un cours cible de 34 euros.

Pour ce qui est de Rémy Cointreau, Citigroup reste à « neutre » mais a relevé son objectif de 1 euro, à 75 euros. Berenberg a relevé le sien de 61 à 65 euros.

Sur Scor, groupe français de réassurance, Crédit Suisse a débuté la couverture du titre avec une opinion à « sous-performance » et un objectif à 28 euros.

Enfin sur Bureau Veritas, Kepler Cheuvreux a initié la couverture du titre à l’achat, en visant 23,40 euros.

Sur le marché des changes, l’euro a pris +0,36% face au dollar américain et valait 1,1290$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.