Les bourses européennes attendues à l’équilibre avant l’ouverture

Sur la bourse parisienne, l’indice phare CAC40 poursuit sa hausse en prenant +1,13% sur la séance d’hier, en clôture à 4481,64 points dans un volume d’échanges moyen de 3,3 milliards d’euros.

Les bourses européennes attendues à l’équilibre avant l’ouverture

Sur les autres marchés européens, la hausse a été unanime puisque le DAX30 de Francfort a progressé de +1,48%, accompagné par le FTSE100 de Londres (+0,73%) et l’Eurostoxx50 (+1,73%).

Aux Etats-Unis, les indices ont aussi progressé ; le S&P500 a gagné +0,70% à 2090,54 points, tout comme le Nasdaq Composite (+0,70%). Le Dow Jones a pris +0,82%.

Les nouvelles économiques de la journée d’hier sont venues conforter la hausse des indices boursiers mondiaux, puisque l’indice Ifo du climat des affaires allemand est ressorti en hausse et meilleur qu’attendu à 107,7 contre 106,9 prévu par le consensus. La réunion de l’Eurogroupe concernant la Grèce s’est soldée par une reprise du plan d’aide afin d’éviter à la république hellénique un défaut de paiement au mois de juillet. Celui-ci se traduit concrètement par une tranche d’aide de 7,5 milliards d’euros pour cet été, et 2,3 milliards supplémentaires en automne.

Pour ce qui est des stocks de pétrole, leur variation pour la semaine passée était de -4,2 millions de barils alors que les prévisions tablaient sur un recul moindre de -1,7 millions de barils. Ceci a contribué à une nouvelle appréciation des cours du baril de pétrole, le Brent et le WTI ont ainsi clôturé sur leurs plus hauts annuels, proches de 50 dollars.

Aujourd’hui, nous aurons en premier lieu la seconde estimation du PIB trimestriel au Royaume-Uni, attendu en hausse de +3,2% en rythme annuel. Aux Etats-Unis seront publiés le nombre de demandeurs d’emplois, attendu à 275 000, ainsi que les commandes de biens durables Core prévues en hausse de +0,3% après un repli de -0,2% le mois dernier.

Sur les secteurs, les valeurs bancaires ont signé la plus forte hausse (+3,29%) suivies par le secteur du pétrole et du gaz (+2,54%) et par les matériaux de base (+1,90%). Du côté des baisses, les deux seuls secteurs dans le rouge étaient ceux de la vente au détail (-0,39%) et l’immobilier (-0,24%).

Pour le palmarès sur le CAC40, les plus fortes progressions ont été enregistrées sur les deux bancaires Société Générale (+5,90%) et Crédit Agricole (+4,75%). Pour ce qui est des baisses, Publicis Groupe a perdu -1,00%, Legrand SA -0,94% et LVMH -0,83%.

Du côté des changements d’opinion des analystes, Sodexo a vu la note de Goldman Sachs passer de « neutre » à « achat ».

Sur LafargeHolcim, JP Morgan a baissé son cours cible de 51 à 47 CHF.

Pour AXA, RBC vise à présent 26 euros par action en baissant sa cible de 10%.

Sur Suez, la banque britannique HSBC a abaissé son objectif à 17 euros.

Pour ce qui est de Vallourec, Kepler Cheuvreux se porte de nouveau sur le titre, avec l’avis « acheter » et un objectif à 4,70 euros.

Sur Nexans, HSBC a relevé sa cible de 4 euros, à présent à 52 euros.

Pour Seb, UBS conserve son avis « achat » et vise 122 euros contre 120 précédemment.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar américain s’est apprécié hier de +0,09%, et valait 1,1150$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.