Les bourses européennes vont ouvrir en baisse

L’indice parisien CAC 40 a clôturé vendredi en légère baisse, abandonnant 0,36% à 4495,17 points dans des volumes d’échange moyens de 3,3 milliards d’euros.

Les bourses européennes vont ouvrir en baisse

Pour les autres indices européens, l’Eurostoxx a reculé de 0,23% à 3053,72 points, la bourse de Francfort a perdu 0,41% et celle de Londres s’est repliée de 0,31%.

L’ensemble de la séance a été marqué par une forte indécision, oscillant globalement entre 4485 et 4505 points. Les données économiques publiées aux Etats-Unis, et notamment l’indice Empire State qui est ressorti positivement, n’ont pas affecté les marchés que ce soit en France ou pour les autres indices européens. Sur la semaine, le CAC 40 a progressé de 4,4%, désormais sur ses plus-hauts de 2016.

Ces faibles mouvements, pour la plupart des baisses, ont clairement traduit l’attente des marchés vis-à-vis de la réunion de Doha ce dimanche.

Finalement, en dépit d’espoirs grandissants sur un accord de gel de production de pétrole sur les niveaux de janvier, cette rencontre ne s’est soldée par aucun changement.

Les producteurs auraient besoin de « plus de temps » comme l’a déclaré le ministre Qatari de l’Energie. Aucune date pour une future rencontre n’a pour le moment été fixée, ce qui n’améliore pas le sentiment pessimiste relancé par ces annonces.

La séance de ce lundi ne sera ponctuée par aucune statistique économique déterminante, même si l’on note tout de même le compte-rendu de la banque centrale australienne à 21h30 ce soir.

À Wall Street, l’indice S&P 500 a reculé de 0,1% à 2080,73 points, suivi par le Nasdaq Composite et le Dow Jones qui ont tous les deux cédé 0,16%.

D’un point de vue sectoriel, la plus forte progression de la séance de vendredi concerne les Services aux collectivités (+1,43%), suivi par les Télécommunications (+0,33%) et les Matériaux de base (+0,24%). Du côté des baisses, les Biens de consommation abandonnent 0,83%, le secteur du Pétrole et Gaz fait -0,65%.

Pour les valeurs individuellement, Carrefour signe la plus forte hausse de l’indice parisien en prenant +3,82% vendredi, suivi par Bouygues (+1,62%). De l’autre côté, Valeo a baissé de 3,75% et Peugeot de 3,34%.

Les changements de recommandation d’analystes de vendredi portaient sur L’Oréal qui a été dégradé par Commerzbank de « achat » à « conserver ». Le titre a perdu 0,6%.

LVMH a vu son objectif de cours par Exane BNP Paribas relevé à 180 euros, le titre a néanmoins reculé de 0,72% sur la séance.

Deutsche Bank a abaissé son objectif de cours pour BNP Paribas de 12,50 à 12,40 euros. L’action de la banque baissait de 1,1%.

Vinci a vu son objectif de cours par JP Morgan remonté de 70 à 73 euros. Le cours a progressé de 0,17%.

La banque américaine Goldman Sachs a augmenté son cours cible sur Schneider Electric de 57 à 58 euros, le titre a tout de même baissé de 0,37%.

Sur le forex, la monnaie unique européenne a progressé de 0,13% face au dollar, à 1,1297 dollar à 23h00 vendredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.