Wall Street termine en forte hausse vendredi

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a rebondi lundi (+0,88% à 4.756,41 points), dans un volume d'échanges moyen de 3,2 milliards d'euros.  

Wall Street finit en repli avec la chute du pétrole

Le marché parisien s'est relancé en début de séance, avant d'accélérer le rythme au point de prendre près de 2% à la mi-journée, dans une journée dépourvue d'indicateurs économiques notables.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 1,25% et Londres 0,24%. 
Le marché a pris du recul après sa déception liée à l'annonce de mesures de soutien à l'économie moins généreuses que prévu jeudi dernier par la Banque centrale européenne (BCE).

Outre-Atlantique, la Bourse américaine a démarré la semaine en baisse, plombée par les valeurs énergétiques, qui encaissent mal le plongeon de près de 6% du cours du pétrole, après la réunion de l'Opep vendredi, qui a entériné l'incapacité du cartel à réduire sa production.

James Bullard a confirmé que la Fed devrait voir une remontée progressive du taux d'inflation en 2016 pour confirmer la poursuite de la remontée des taux. L'inflation sous-jacente va profiter de l'inflation salariale mais l'inflation globale sera pénalisée par les prix bas du pétrole.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en baisse, entraînée par le marché du pétrole qui s'est retrouvé au plus bas depuis près de sept ans: le Dow Jones a perdu 0,66% à 17.730,51 points, le Nasdaq Composite a retracé de 0,79% à 5.101,81 points et l'indice S&P 500 a cédé 0,70%, à 2.077,07 points.

Parmi les valeurs, les entreprises exposées aux changes ont profité de la baisse de l'euro face au dollar. Airbus Group a pris 2,94% à 65,89€ et Essilor 2,84% à 119,55€.

Le secteur pétrolier a souffert alors que le cours du Brent à Londres a atteint de nouveaux plus bas en plus de six ans et demi, après que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé vendredi à Vienne de laisser inchangé son niveau actuel de production.

Total a perdu 1,42% à 42,84€, Technip 3,60% à 44,55€, Vallourec 5,09% à 8,45€ et Maurel et Prom 6,18% à 2,72€.

CGG a chuté (-5,81% à 2,82€), affecté mécaniquement par son projet d'augmentation de capital d'un montant maximum de 350 millions d'euros, afin de financer son plan de transformation.

ArcelorMittal a perdu 3,70% à 3,83€, pénalisé par l'abaissement de sa recommandation à "vendre" contre "neutre" auparavant par HSBC.

Derichebourg s'est envolé (+10,35% à 2,57€) grâce à des résultats de nouveau dans le vert pour l'exercice clos au 30 septembre 2015.

Eramet a chuté (-7,69% à 27,00€) alors que le groupe minier et métallurgique, confronté à l'effondrement des cours des métaux, va arrêter la production de concentré de nickel en Nouvelle-Calédonie et devrait se fournir désormais en Finlande, selon des informations de presse.

Enfin, NRJ Group a bondi (+7,49% à 10,04 €), en raison de spéculations sur une vente du groupe après un article de presse.

Sur le marchés des changes, l'euro remontait un peu face au dollar ce matin après avoir à nouveau cédé du terrain lundi face à un billet.

Vers 08H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,0857$ contre 1,0838$ lundi vers 23H00. En séance lundi, l'euro était descendu jusqu'à 1,0798$ avant de se redresser.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.