Les indices terminent en ordre dispersé, Wall Street surperformant l'Europe

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC40) a terminé en légère baisse hier (-0,18% à 4.905,76 points), dans un volume d'échanges limité de 3,5 milliards d'euros, les investisseurs optant pour la prudence à la veille de la réunion très attendue de la Banque centrale européenne.

Janet Yellen fait baisser Wall Street

Le marché parisien a changé plusieurs fois de direction depuis l'ouverture, sans jamais vraiment s'éloigner de l'équilibre.

L'inflation en zone euro a été publiée sur une note stable en novembre à 0,1%, alors que les analystes tablaient sur une légère progression (+0,2%). Cette publication a été tout d’abord bien perçue par les investisseurs suscitant l’espoir d'un geste supplémentaire de la BCE aujourd’hui. Mais l'effet de cet indicateur s'est ensuite estompé.

Dans une moindre mesure, les investisseurs avaient également les yeux rivés sur les marchés américains.

Les opérateurs ont pris connaissance des créations d'emplois dans le secteur privé aux États-Unis (enquête ADP) qui ont fortement augmenté en novembre.

Après la clôture européenne s’est déroulé un discours de Janet Yellen, présidente de la banque centrale américaine, pour que Wall Street, jusqu'alors mitigée, s'oriente nettement en baisse.

Mme Yellen s'est pourtant montrée plutôt rassurante quant au rythme que la Réserve fédérale pour relever ses taux en 2016 et limiter ainsi son soutien à l'économie, d'autant que les investisseurs sont désormais résignés à l'idée d'un début de normalisation en décembre.

Les marchés n'ont pas non plus été rassurés par ses propos plutôt optimistes sur l'économie américaine, d'ailleurs vite relativisés par la publication en début d'après-midi du Livre Beige de la Fed.

Dans ces conditions, Wall Street a nettement baissé, le Dow Jones a perdu 0,89% 17.729,68 points, le Nasdaq Composite a abandonné 0,64% à 5.123,22 points et l'indice S&P 500 a reculé de 1,10 %, à 2.079,51 points.

Sur le terrain des valeurs, Neopost a plongé (-16,33% à 21,00€), sanctionné après avoir abaissé son objectif de chiffre d'affaires pour 2015.

Air Liquide, qui a souffert la veille des déboires de l'allemand Linde, a été pénalisé (-1,59% à 108,00€) par un abaissement de recommandation par Credit Suisse.

De même, ArcelorMittal a fortement reculé (-8,86% à 4,21€) après une note de Citigroup, tout comme Zodiac Aerospace (-1,31% à 24,93€) en raison de commentaires du courtier Exane-BNP Paribas.

Valeo a fini en baisse (-2,62% à 141,10€). Selon Bloomberg, Bpifrance vend 1,7% du capital dans le cadre d'un contrat avec BNP Paribas.

Altran a pris 2,25% à 12,51€ après avoir acheté Tessella, une entreprise britannique de conseil spécialisée dans l'analyse et la science des données.

Cegid a terminé en forte hausse (+5,02% à 52,72€). La société a annoncé l'acquisition de 100% du capital de l'éditeur canadien Technomedia, une opération qui lui permet de poursuivre son développement à l'international tout en enrichissant son offre à destination du marché des ressources humaines.

Sur le marché des changes, l'euro baissait face au dollar, à quelques heures de la réunion de la Banque centrale européenne, vers 08H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,0587$ contre 1,0614$ mercredi vers 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.