Volkswagen fait plonger le secteur automobile

La Bourse de Paris progresse de 0,72% à 4460,35 points dans un volume de 1622 millions d’euros.

Les marchés européens rebondissent grâce à des statistiques satisfaisantes

L’indice parisien évolue en territoire positif après avoir signé hier une des pires séances de l’année avec une baisse de 3,42%.

Les incertitudes liées au maintien des taux proches de zéro de la part de la Fed, combinées au scandale de Volkswagen, ont grandement affecté l’indice.

Ailleurs en Europe, le Dax progresse de 1,00%, le Footsie Londonien gagne 1,34% et l’Eurostoxx 50 s’apprécie de 1,03%.

Du point de vue macroéconomique, les principales bourses mondiales ont clôturé en baisse à l’image du S&P 500 (-1,23%) et du Shanghaï composite (-2,19%).

Le ralentissement économique chinois se confirme avec la publication ce matin de l’indice de l’activité manufacturière établi par Caixin qui est ressorti à 47 points, plus bas niveau depuis 2009, indiquant une contraction de l’activité.

Par ailleurs, le scandale de Volkswagen continue de tirer le secteur automobile vers le bas. Les investisseurs sont inquiets par la possibilité que les accusations de tricherie s’étendent aux autres constructeurs.

Du côté des statistiques, les indices flashs manufacturiers et des services de la zone euro ont été publié à 10h00. Ils sont ressortis légèrement supérieurs aux attentes, à 52 points pour le premier et 54 points pour le deuxième.

Il en est de même du côté de l'Allemagne. L’activité manufacturière est ressortie à 52,5 points contre 52,8 points attendu. L’indice des services est de 54,3 points contre 54,1 attendu.

Les indices PMI français de septembre sont ressortis meilleurs que prévu. Les services à 51,2 points contre 51 attendus et l’industrie à 50,4 contre 48,6 attendus.

Ce sera par la suite au tour des Etats-Unis de publier l’indice PMI manufacturier à 15h45. Il est attendu à 52,8 points, contre 53 points précédemment.

Du côté des valeurs, Peugeot (-2,56% à 13,50€) et Renault (-2,40% à 64,98€) poursuivent leurs chutes pénalisées par Volkswagen.

Orpea a confirmé ses objectifs pour l’année courante et s’apprécie de 4,81% à 71,65 euros.

La Société Générale est passé de « conserver » à « acheter » sur Alten. Le titre s’apprécie de 1,98% à 45,22 euros.

Enfin, Total (+1,30% à 40,28€) a annoncé qu’elle pourrait couvrir le service du dividende avec ses flux de trésorerie en augmentant ses économies d’ici à 2017.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se stabilise (+0,09% à 1,1139$). Le marché est attentiste avant la conférence de presse cet après-midi de Mario Draghi à partir de 15h.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.