Les nouvelles mesures de la PBOC portent l'Europe et l'Asie, mais pas Wall Street

La Bourse de Paris recule de -1,56% à 4493,72 points dans un volume de 1565 millions d’euros, après une belle reprise la veille avec une progression de 4,14%, plus forte progression depuis juin 2012.

L’incertitude pèse toujours sur les marchés

Pour cause, une cinquième séance consécutive de baisse enregistrée par l’indice composite de la Bourse de Shanghaï. Malgré l’intervention de la Banque centrale chinoise visant à soutenir le marché, l’inquiétude est toujours de mise.

Ailleurs en Europe, le Dax recule de -1,43%, le Footsie londonien chute -1,44% et l’Eurostoxx 50 se déprécie de -1,55%.

Du point de vue macroéconomique, la Banque centrale chinoise a abaissé ce mardi ces taux d’intérêt et les réserves obligatoires des banques afin de stimuler les investissements. Cette intervention n’a pas porté ses fruits à l’image de la dernière séance de la Bourse de Shanghaï qui a clôturée à -1,27%. Une chute libre de 22,8% sur la semaine.

Après l’instauration de différentes mesures sans succès, les autorités chinoises auront du mal à convaincre les intervenants qui restent méfiants. La capacité de mener à bien la transition économique est remise en cause.

Outre-Atlantique, la date du relèvement des taux de la Fed revient sur le devant de la scène. William Dudley, président de la réserve fédérale de New York, tiendra une conférence qui débutera à 16h.

Les journalistes ainsi présents tenteront d’avoir des indications sur la possibilité d’un resserrement monétaire en septembre, et sur la réunion de Jackson Hole des banquiers centraux qui se tiendra ce week-end.

Du côté des statistiques, aux Etats-Unis, il y aura les commandes de biens durables pour le mois de juillet à 14h30.

Par la suite, à 16h, ce sera au tour des stocks de pétrole brut qui sont attendus à 1 millions.

Du côté des valeurs, la quasi-totalité des composantes du Cac 40 sont en recul, particulièrement les valeurs exposées à la Chine.

Ainsi, dans le secteur du luxe, l'action LVMH cède -2,24% à 144,25 euros et Kering se déprécie de -1,53% à 150,90 euros.

Total baisse de -1,98% à 38,32€ contrairement à Technip qui progresse de 2,74% à 46,10€.

Les valeurs industrielles sont elles aussi affectées avec un recul de -1,87% à 6,784 euros de Arcelor Mittal et une baisse de -2,13% à 54,69 euros de LafargeHolcim.

Finalement, Société générale a estimé hier que l’action du groupe Safran pourrait remplacer Repsol dans l’Eurostoxx 50 lors de la prochaine révision de l’indice qui aura lieu le 21 septembre prochain. Le titre se stabilise (-0,17% à 64,89 euros).

Sur le marché des devises, la parité Euro Dollar recule de -0,43% à 1,1458$. L’euro perd du terrain face au dollar mais reste demandé dans un marché inquiet d’un risque de contagion du ralentissement chinois. La conférence de Mr Dudley sera suivie de près par les intervenants.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.