L'Europe temporise tandis que Wall Street poursuit son repli

La Bourse de Paris a perdu du terrain vendredi (-0,58% à 5 057,36 points) dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros.

Les marchés actions terminent la semaine sur une nouvelle séance de repli

La côte parisienne a hésité sur la direction à suivre à l'ouverture, ralenti par un indicateur chinois, avant de repartir un peu de l'avant en milieu de matinée après la publication des indices PMI en zone euro.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a perdu 1,43% et Londres 1,13%. L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,95%.

Côté statistique macroéconomiques, les indices PMI en Europe ont montré que la croissance de l'activité privée a marqué le pas en juillet, mais est restée près de son plus haut niveau en quatre ans dans la zone euro. 

Outre-Atlantique, les indicateurs sont ressortis en demi-teinte, avec notamment une chute surprise des ventes de maisons neuves en juin.

D’autre part, le dossier grec a été mis de côté par les investisseurs depuis l'accord trouvé le 13 juillet avec la zone euro.

Il pourrait toutefois rapidement revenir sur le devant de la scène puisque les discussions sur un troisième plan d'aide sont censées aboutir dans le courant du mois d'août.

Depuis plusieurs séances, les marchés américains dictent la tendance des indices actions mondiaux, et la direction est la baisse.

Wall Street a fini la séance de vendredi en nette baisse : le Dow Jones a perdu 0,92% à 17 568,53 points, le Nasdaq 1,12% à 5 088,63 points et le S&P 500 a perdu 1,07% pour terminer à 2 079,65 points.

La cote parisienne a eu par ailleurs une série de publications d'entreprises à analyser.

Parmi les valeurs, l'action Thales a bondi (+7,45% à 61 euros), le marché saluant la hausse de l'activité et des marges au premier semestre, malgré une chute de son résultat net.

Nexity a été recherché (+8,89% à 41,32 euros) après le relèvement de ses prévisions pour 2015 grâce à une "franche reprise" du marché du logement en France.

En revanche, SES a chuté (-6,57% à 29,10 euros), pénalisé par la révision à la baisse de ses prévisions de résultats pour l'exercice en cours.

L'action Danone a reculé (-0,51% à 61,84 euros) après avoir vu son bénéfice net chuter de près d'un tiers au premier semestre en raison de la dépréciation de la valeur de la marque de lait infantile Dumex en Chine.

TF1 a perdu 1,71% à 15,78 euros. Le groupe a publié un bénéfice net part du groupe de 28,3 millions d'euros pour le deuxième trimestre, un chiffre divisé par dix par rapport à la même période de 2014, qui avait profité de la plus-value de cession d'Eurosport.

Enfin, les publications de Recylex (-3,91% à 1,72 euro) et STEF (-4,12% à 62,41 euros) ont été sanctionnées par le marché.

Sur le marché des changes, l'euro regagnait un peu de terrain face au dollar lundi, le billet vert souffrant de chiffres décevants du marché de l'immobilier. Vers 08H00 ce matin, la monnaie unique européenne valait 1,1005 dollar, contre 1,0977 dollar vendredi vers 23H00.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.